Aller au contenu principal

Action syndicale
L'agriculture a la tête à l'envers

Répondant à un appel à mobilisation national lancé par la FNSEA et JA du 20 au 24 novembre pour réclamer « une pause normative », une vision claire et une politique publique cohérente pour redonner des perspectives à l'agriculture française, la FDSEA 77 et JA 77 ont appelé dès mercredi 22 novembre à mettre à l'envers les panneaux des noms de communes.

Cette action symbolique vise à alerter les élus et les citoyens sur la situation de l'agriculture française — passée du 1er rang d'exportateur mondial au 5e en quelques années — et surtout à dénoncer l'augmentation des taxes, l'empilement des contraintes et leurs contradictions.

« Alors que les agriculteurs sont prêts à relever le défi de la transition écologique et à partager un projet ambitieux de souveraineté alimentaire, le gouvernement continue de mettre des boulets aux pieds des agriculteurs », soulignent FDSEA 77 et JA 77 dans un communiqué. Et de citer l’obligation de 4 % de jachères qui supprime des moyens de production, une règlementation européenne qui vise à comparer nos élevages avec des usines polluantes, les marchés en berne en bio, l'augmentation des redevances sur les produits phytosanitaires et sur les prélèvements en eau, contrairement aux annonces de ne plus augmenter les taxes…

Un courrier expliquant l'action a été envoyé à l'ensemble des maires du département. Cette action se poursuivra par des rencontres avec les élus nationaux et le préfet.

Quant aux exploitants agricoles, afin de donner un maximum d'écho à cette action, ils sont invités à partager les photos des panneaux sur les réseaux sociaux accompagnées des hashtags « #onmarchesurlatete » et « #agrisouspression ».

 

Lire aussi l'édito de Cyrille Milard : « Glyphosate : la science ramène l’Europe à la raison ! »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité