Aller au contenu principal

Lancement d’un pacte régional économique et social

Un pacte régional économique et social a vu le jour. Il se donne pour objectifs « d’accompagner le redémarrage des entreprises et d’assurer leur pérennité en veillant à la santé des salariés ».

En région Centre-Val de Loire, plus d’une entreprise sur deux est à l’arrêt. La crise sanitaire liée au Covid-19 menace gravement l’équilibre économique et social des sociétés.

Afin d’éviter les dépôts de bilan, le conseil régional et la préfecture de région ont décidé de s’associer aux principales organisations interprofessionnelles, syndicales et patronales ainsi qu’aux chambres consulaires pour favoriser la relance économique.

« Comme vous le savez, cette crise sanitaire que nous traversons se double d’une crise économique et sociale d’une ampleur inédite, a déclaré le préfet Pierre Pouëssel lundi dernier à la presse. L’État, le conseil régional et toutes les forces vives de la région ont décidé d’agir ensemble pour un double objectif de protéger la santé des salariés et aider les entreprises à passer cette épreuve périlleuse ».

Au total, ce sont une quarantaine d’organisations qui ont apposé leur signature sur ce pacte.

« Nous appelons à la reprise des activités générales dans le strict respect des règles sanitaires et cela passe par une réorganisation du travail, qui nécessite un dialogue social renforcé, renouvelé et réaffirmé, a poursuivi le préfet. Il convient d’accompagner le déconfinement et d’adapter dans chaque entreprise l’organisation du travail pour assurer la sécurité des personnes ».

Philippe Noyau, président de la chambre d’Agriculture régionale, a également été invité à donner son avis sur ce pacte.

« C’est important que toutes les organisations travaillent ensemble, que nous soyons tous liés entre nous et avec les citoyens », a-t-il confirmé, avant d’avertir  : « Il y a l’acte 1, puis la sortie en acte 2 et il faudra porter une attention particulière à l’acte 3, avec un accompagnement de l’État et des politiques européennes et françaises qui favoriseront l’agriculture française. Si on veut une agriculture qui mute, il va falloir le faire ensemble, avec la volonté des citoyens et de l’État ».

Enfin, François Bonneau, président de Région, qui voit cela comme « un acte de volonté et de confiance par rapport à l’avenir », a tout de même insisté sur le fait que la reprise ne sera pas effective partout, avant d’ajouter  : « Il faut que nous fassions de la transition environnementale un atout, des leviers pour relancer l’économie régionale ».

La mise en œuvre des dispositions contenues dans ce pacte sera immédiate et son suivi sera assuré dans un premier temps lors des réunions hebdomadaires des grands acteurs économiques qui seront ouvertes à l’ensemble des signataires.

Ces derniers définiront par la suite les outils de suivi et d’élaboration du plan de relance.

Pierre Pouëssel a conclu  : « Nous allons poursuivre le travail dans la continuité de la démarche initiée le 13 mars dernier, avant le confinement… Tous ensemble, dans ce cadre, au moins jusqu’à juin, pendant la période de levée progressive du confinement ».

Doriane Mantez

Photo d’archives

Les plus lus

La Queue-en-Brie (Val-de-Marne), vendredi 21 mai. À l’occasion du lancement de la carte interactive des producteurs et de leurs points de vente en Île-de-France, les exploitants des Vergers de Champlain ont présenté leur activité, les panneaux sur les cultures de la cueillette, ainsi que le fonctionnement du QR code, qui permet d’obtenir des informations complémentaires.
Lancement d’une carte interactive des producteurs
Une carte interactive recensant les producteurs franciliens et leurs points de vente a été lancée par la chambre d’Agriculture.
Pierre Bot (Archives)
Pierre Bot : « Saclay : pas besoin de tuer la ZPNAF pour tuer l'agriculture »
Agriculteur à Saclay (Essonne), Pierre Bot est président de la commission Nouvelles formes d'agriculture et administrateur de la…
Le 21 mai, à Sours. Largeur de la bordure, espèces cultivées sur la parcelle, pourcentage de sol nu, espèces qui la composent et leur quantité, rien n'échappe aux élèves de l'Eplefpa de La Saussaye lors de leur diagnostic.
Les bordures de champs de La Saussaye auscultées
Les élèves des parcours agricoles de l'Eplefpa de Chartres-La Saussaye ont effectué, le 21 mai, un diagnostic complet des…
Le 26 mai, à Châteaudun. Jean-François Carenco est venu partager sa vision de la transition énergétique avec le campus Les Champs du possible.
« Accepter le chant du coq et l’odeur du méthane »
La rencontre économique organisée par le campus dunois Les Champs du possible le 26 mai avait pour thème la transition…
Le gel de début avril a impacté les vignobles romanais (archives).
Un marché international sous tension pour le sauvignon
Le gel a fortement impacté les vignobles romanais. Même si la cave Les Vignerons des coteaux romanais va puiser dans les stocks,…
Le château de Cheverny recevra le salon des vins le week-end des 26 et 27 juin.
L'alliance entre le chocolat de Max Vauché et les vins
Le château de Cheverny accueille, pour la seconde édition, le salon des vins les 26 et 27 juin 2021. Toutes les régions de France…
Publicité