Aller au contenu principal

L’année de l’agriculture connectée

Les Jeunes agriculteurs d’Ile-de-France ont placé leur assemblée générale sous le signe de la prospective pour rebondir après la crise de 2016.

D’emblée, l’assemblée générale des Jeunes agriculteurs d’Ile-de-France, le 21 février à Villers-en-Arthies, a rendu un hommage à Xavier Beulin, disparu deux jours plus tôt. « Nous partagions sa vision de l’agriculture. Nous appréciions l’homme, son charisme et son humanisme », résume Frédéric Arnoult, président des Jeunes agriculteurs.

Le bilan de 2016 a dressé, bien évidemment, un portrait bien terne de l’année puisque la campagne a été marquée par la crise climatique et par la souffrance économique et humaine qui s’est ensuivie.

Pourtant, le réseau syndical ne veut pas baisser les bras. Le rapport d’activité a résumé le soutien et l’accompagnement qui a été mis en place par le réseau des organisations agricoles départementales, Jeunes agriculteurs, FDSEA et chambre d’Agriculture. 

Les problèmes locaux ont été évoqués au travers des discours des présidents de cantons comme à l’accoutumée.

Pour aller plus loin, le syndicat Jeunes agriculteurs veut aussi que la crise soit envisagée comme un cap qui permet d’aller plus loin. De nombreuses interventions étaient très axées sur l’avenir et sur le rôle que Jeunes agriculteurs a à jouer dans l’écriture du projet agricole francilien.

La table ronde en était l’illustration la plus parfaite : devant environ 120 personnes, elle portait sur l’agriculture connectée.

Quelle place le numérique peut prendre dans les exploitations ? Quand on parle de numérique, on peut penser immédiatement à la technique et à l’économie, avec l’agriculture de précision et le big data par exemple, mais les Jeunes agriculteurs y entendent aussi les sujets humains, comme le management et la communication. 

« L’agriculture connectée, c’est un cercle vertueux puisqu’lle nous permet d’être meilleurs sur nos exploitations, d’utiliser des techniques qui sont mieux appréciées par le grand public et de communiquer positivement sur ces changements et sur notre métier par l’intermédiaire des réseaux sociaux », conclut Frédéric Arnoult.

Représentant la région Ile-de-France, Marion Zalay a abondé en ce sens. Dans le projet de Valérie Pécresse de faire de l’Ile-de-France une smart région, elle entend y laisser toute sa place à l’agriculture.

L’année 2017 sera placée pour les Jeunes agriculteurs sous le signe de l’installation.

Comme d’habitude, bien sûr. Sauf que l’année 2017 devra l’être encore plus que d’habitude puisqu’elle doit être l’année du renouveau. Pour cela, le syndicat se donne pour mission d’accompagner encore mieux les jeunes installés pour la promotion de l’installation, leur formation, le parrainage des candidats...

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité