Aller au contenu principal

Portrait
Laura Humbert et son Café du village

Depuis quelques semaines, Laura Humbert a créé le Café du village, un commerce itinérant dans quatre communes du Vexin qui se veut être un lieu de convivialité là où il n'en existait plus.

© M.G. - Horizons

Avec sa vieille estafette Renault, Laura Humbert ne passe pas inaperçue dans les rues des petits villages du Vexin. Depuis un mois, cette Anglaise d'origine anime quatre villages du Val-d'Oise avec un drôle de ballet hebdomadaire. D'abord, elle gare son fidèle compagnon, « acheté dans le Sud de la France et entièrement retapé et réaménagé par Dav, un aménageur installé à Méry-sur-Oise (Val-d'Oise), qui a fait un travail formidable », se réjouit-elle. Elle y raccorde l'eau et l'électricité mises à disposition gracieusement par les mairies, déploie quelques tables et chaises, installe l'ardoise, les journaux du jour et ainsi, le Café du village ouvre ses portes. « Le lundi je suis à Villers-en-Arthies, le mardi à Saint-Gervais, le jeudi à Genainville et le vendredi à Omerville, explique Laura Humbert. Normalement, je m'installe de 8 heures à 20 heures mais avec le beau temps et la chaleur, je m'aperçois que les gens veulent prolonger dans la soirée alors je vais peut-être adapter mes horaires. De toute façon, je ne peux pas les mettre dehors, ils y sont déjà ! », plaisante-t-elle.

Créer du lien social

Depuis le début de son aventure, Laura Humbert s'émeut de l'accueil qui lui est fait. « Les gens ont tout de suite été au rendez-vous. Ils ont à cœur de jouer le jeu pour soutenir une initiative qui fait vivre leur village et permet les rencontres. Le matin, j'ai des élus, des ouvriers, des cantonniers ou des mamans qui viennent de déposer les enfants à l'école et qui veulent discuter un moment. Dans la journée, j'ai mes petits habitués que je vois toutes les semaines, ainsi que des groupes de randonneurs ou de cyclistes. Et quand vient l'heure du goûter, les familles arrivent de l'école puis les gens qui rentrent du travail et qui veulent passer un bon moment. Quand les gens rentrent chez eux et me disent ''à la semaine prochaine'', je ressens une immense satisfaction. Il y a quelques jours, j'ai une cliente qui m'a remerciée car elle venait de discuter avec son voisin qu'elle n'avait jamais rencontré en cinq ans. Cela m'a émue car créer du lien social, c'est le cœur de mon projet ».

Cette amoureuse du Vexin faisait en effet partie de l'association Les Rencontres du Vexin lorsque l'idée de ce projet lui est venue. « Je distribuais régulièrement des flyers en porte à porte dans les petits villages pour faire la promotion de nos actions et j'ai remarqué qu'il n'existait plus aucun café, voire plus aucun commerce, dans les petits villages. Les gens ont pourtant toujours besoin de se rencontrer et d'échanger. Je les voyais souvent discuter sur les trottoirs, c'était triste ».

Le Café du village se veut être saisonnier puisqu'installé en plein air. Laura Humbert envisage une saison s'étalant d'avril à octobre. Dans son camion, elle propose des cafés et des thés, mais aussi des jus de pomme issus d'une ferme de l'Eure, des oranges pressées, ainsi que des bières fabriquées à la brasserie de Chaumont-en-Vexin. « Le matin, il y a des viennoiseries et le soir, des saucissons », annonce-t-elle le sourire au visage.

Si le Café du village se veut intergénérationnel, Laura Humbert a remarqué que les personnes les plus âgées et isolées n'ont pas encore franchi le pas. « D'ici quelque temps, j'irai leur offrir un café pour tenter de les sortir de chez eux », souffle-t-elle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Vincent Portier vit sa première campagne en tant que producteur de fraises à Tour-en-Sologne. Pour le moment, la récolte se passe bien malgré un manque de main d'œuvre qui pose des soucis au quotidien.
Vincent Portier lance sa première récolte de fraises
Les fraises sont de sortie et les cueilleurs s’activent pour remplir les barquettes de 250 ou 500 grammes. Vincent Portier,…
Publicité