Aller au contenu principal

Le canton de Rozay-en-Brie est fier de son centenaire

Ancien exploitant agricole et ancien maire de Neufmoutiers-en-Brie (Seine-et-Marne), Laurent Sendron était à l’honneur le 4 juillet à l’occasion de ses 100 ans.

Samedi 4 juillet, Ludovic Pouillot, nouveau maire de Neufmoutiers-en-Brie, et des membres de son conseil municipal ont rendu hommage et remis une médaille du centenaire à Laurent Sendron à l’occasion de son centième printemps.

Laurent Sendron n’avait pas omis de remettre son écharpe tricolore pour la cérémonie, lui qui a siégé trente ans au sein de la municipalité de son village, dont dix-huit années en tant que maire.

Arrivé à l’âge de 18 ans à la ferme du Bois Breton à Neufmoutiers-en-Brie, il y a fait carrière avec son frère Joseph en produisant essentiellement du lait. Élevage qu’il cédera en 1990 à son petit-fils Franck, pour prendre une retraite bien méritée.

Famille, amis, voisins sont venus lever leur verre pour ce siècle de vie. Se rappelant le bon vieux temps. Sa nièce a confié que la ferme du Bois Breton était la ferme du bonheur.

Se remémorant le parcours du centenaire, trois personnalités l’ont marqué  : le baron Edmond de Rothschild, son voisin le plus proche, Alain Pierrefitte au niveau municipal qui est devenu un ami, et Jean-Paul Garcia, maire de Gretz-­Armainvilliers, qu’il a connu garçonnet.

«  Nos félicitations à Laurent Sendron. Nous lui souhaitons santé et encore de belles années en compagnie de son épouse Isidora, âgée de 96 ans, tout deux étant mariés depuis soixante-seize ans. Un chêne sera planté à l’automne sur la place de la Mairie de Neufmoutiers-en-Brie en l’honneur de Laurent Sendron  », a conclu le premier édile.

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité