Aller au contenu principal

Le clocher de L’Angélus de Millet

Le tableau « L’Angélus » de Millet a immortalisé l’église de Chailly-en-Bière (Seine-et-Marne).

Une plaine, un couple de paysans qui a posé ses outils pour prier et au loin une église : cette description est celle d’une œuvre mondialement connue de Jean-François Millet, L’Angélus, peint entre 1857 et 1859.

La scène se déroule dans la plaine de Bière avec au loin le clocher l’église Saint-Paul de Chailly-en-Bière.

A l’époque, point de montre au poignet. C’est le son des cloches qui rythme la vie des paysans et notamment l’heure de la prière du soir.

Le clocher actuel de l’église Saint-Paul, appelé à l’époque « la tour », a été construit en 1765 grâce à une bourse accordée par le roi Louis XV.

Deux cloches ont été installées et bénites en 1785. Ces deux cloches ont ensuite été remplacées par un gros bourdon. Aujourd’hui, elles sont trois à résonner dans la plaine de Bière : Lucie-Gabrielle qui sonne le sol dièse, Lucienne-Marcelle pour le dièse et Solange pour le do dièse.

Jean-François Millet a peint L’angélus alors qu’il fréquentait, comme de nombreux peintres de l’école de Barbizon, l’auberge “Au cheval blanc” située le long de l’ancienne nationale 7, rendue célèbre le siècle suivant pour ses départs en vacances.

D’ailleurs certains artistes ont peint sur les boiseries et les murs en paiement des dettes qu’ils ne pouvaient pas régler.

Ces peintres ont choisi de s’implanter à Barbizon, qui était alors un hameau de Chailly-en-Bière, car aux portes de la forêt de Fontainebleau.

L’Angélus de Millet est aujourd’hui exposé au musée d’Orsay à Paris.

Des touristes, notamment japonais, s’arrêtent encore au pied de l’église Saint-Paul et se rendent au cimetière communal de Chailly-en-Bière où sont enterrés Jean-François Millet et son contemporain, Théodore Rousseau.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
S'abonner
Pour profiter de l'intégralité du contenu de notre site Internet, recevoir votre journal papier dans votre boîte aux lettres…
Jeudi 6 juin, à Illiers-Combray. Le robot Orio de Naïo technologies désherbinant du maïs a été l'un des centres d'intérêt des adhérents de la Scael lors de cet Agricampus.
Un AgriCampus ensoleillé pour les adhérents de la Scael
Le groupe coopératif Scael a organisé son traditionnel Agricampus jeudi 6 juin, sur une plateforme à Illiers-Combray. Plus…
Vincent Portier vit sa première campagne en tant que producteur de fraises à Tour-en-Sologne. Pour le moment, la récolte se passe bien malgré un manque de main d'œuvre qui pose des soucis au quotidien.
Vincent Portier lance sa première récolte de fraises
Les fraises sont de sortie et les cueilleurs s’activent pour remplir les barquettes de 250 ou 500 grammes. Vincent Portier,…
Le 23 mai, à Digny. La Chambre et Terres Inovia, Dominique Delaunay (à d.) et julien Charbonnaud (de dos), ont fait le tour de l'actualité autour du colza et présenté quarante-six variétés.
Colza : l'actualité et quarante-six variétés alignées à Digny
La chambre d'Agriculture, en partenariat avec Terres Inovia, a proposé le 23 mai chez Alexis Bouchard à Digny, une visite de…
Publicité