Aller au contenu principal

Le comice de la Vallée du Loir illustre une ruralité dynamique

À une dizaine de jours du comice agricole du nord du département, à Montoire-sur-le-Loir, les 23 et 24 mai, les organisateurs ont procédé à l’habituelle visite d’exploitations.

Le 11 mai, à Saint-Martin-des-Bois. Une visite pré-comice a été proposée à la Cuma de la Vallée du Loir.

Représentants de l’État, de la chambre d’Agriculture, de la FDSEA, de Jeunes agriculteurs, ou encore élus sont venus chez Emmanuel Leclerc, éleveur en bovins lait à Couture-sur-Loir, et dans la Cuma de la Vallée du Loir à Saint-Martin-des-Bois qui a enregistré un chiffre d’affaires de 370 000 € en 2014 et 1,8 million d’euros de matériels.

« Cette Cuma est un bel exemple et j’espère que l’on va tendre vers ce schéma », souligne Nicolas Gendrier, président de la Fédération départementale des Cuma.

Ces visites ont été l’occasion d’insister sur le dynamisme du monde agricole malgré un contexte difficile et des contraintes toujours plus fortes : dans les deux cas, des emplois sont créés. « Le comice, c’est la fête de la ruralité et l’emploi, c’est l’une des raisons d’une ruralité vivante », précise Guy Vasseur, président de la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher, qui a notamment dénoncé les freins administratifs et les blocages à l’installation.

Pour voir le jour, le comice agricole, c’est environ 150 bénévoles sur le week-end et différentes aides. « Tant que je serai président du département, les comices seront préservés. Les gens ont besoin de se retrouver autour d’un moment convivial et il est important de montrer une image positive afin de rendre le Loir-et-Cher attractif sans pour autant cacher la réalité », précise Maurice Leroy, président du conseil départemental.

Avec la présence de plusieurs autres événements ce week-end de Pentecôte, la commune s’attend à vingt-cinq mille visiteurs.

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Colza bas GES : une valorisation qui profite aux agriculteurs
Le groupe coopératif Scael a proposé à ses adhérents en 2020, des contrats pour valoriser au mieux du colza certifié bas GES…
Publicité