Aller au contenu principal

Dossier Travail du sol
Le déchaumeur à disques, un outil toujours dans l’air du temps

Outil polyvalent, le déchaumeur à disques continue à avoir sa place dans le parc matériel, d’autant plus dans les exploitations où le labour n’est pas ou peu pratiqué. Il détruit la végétation et travaille le sol entre 3 et 12 cm de profondeur.

Le déchaumeur à disques est simple d’utilisation et nécessite peu d’entretien, hormis pour les axes de pliage et de dépliage.
Le déchaumeur à disques est simple d’utilisation et nécessite peu d’entretien, hormis pour les axes de pliage et de dépliage.
© Ets Poncelet

Apprécié pour son débit de chantier — compris entre 10 et 15 km/h pour un travail de qualité — et sa largeur de travail, de 3 à 12 mètres, le déchaumeur à disque reste un outil d’actualité. Romain Godet, commercial aux Ets Poncelet dans l'Aube, en vend une dizaine par an, un beau palmarès pour cet outil qui donne entière satisfaction aux utilisateurs malgré une conception qui évolue peu. Son point fort : sa polyvalence. Il peut broyer les résidus de récolte, détruire les adventices et les couverts végétaux et même préparer le lit de semences. Le seul frein à son utilisation : les conditions de sol, fraîches ou très sèches. « Il faut savoir adapter le travail aux conditions météo, prévient Romain Godet. S’il fait très sec, le passage de l’outil risque de créer des mottes, d’assécher le sol et d’user les disques ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Philippe Girardot.
« Entretien des jachères en Seine-et-Marne : une seule et même date d’interdiction pour tout le département, du 10 mai au 1er juillet »
Le président de la commission faune sauvage de la FDSEA 77, Philippe Girardot, explique l'harmonisation les dates d’…
Marc Langé quitte la présidence de l'AIEL.
Irrigants : « J'ai annoncé que je me retirais de la présidence de l'AIEL »
L'assemblée générale de l'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) s'est déroulée le 25 mars à Chartres. Le point…
À La Boissière-École (Yvelines), le 14 mars. La responsable d'élevage de la Ferme de la Tremblaye, Bérénice Giot, a largement participé à la conception des nouveaux bâtiments de l'atelier bovin.
Ferme de la Tremblaye : une révolution opérée grâce aux nouveaux bâtiments
Au confins de l'Eure-et-Loir et des Yvelines, la Ferme de la Tremblaye a déménagé tout son cheptel bovins dans des bâtiments…
À Chaingy (Loiret), jeudi 14 mars. La FNSEA 45 a organisé une rencontre
pour mettre à l'honneur la filière orge brassicole.
Du grain d'orge à la bière, les coulisses d'une réalité agricole
À l'occasion de la Saint-Patrick, la FNSEA du Loiret a mis en lumière la filière orge brassicole. Rendez-vous était donné à la…
[VIDÉO] Arnaud Rousseau réagit après le congrès FNSEA
À l'issue des trois jours de congrès qui se sont achevés par un discours du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, jeudi 28…
« Betteraves 2024 : des semis sous pression »
Jean-Philippe Garnot, président de la CGB* Île-de-France, alerte sur l'absence de solutions face à la jaunisse virale de la…
Publicité