Aller au contenu principal

Magazine
Le Japon dévoilé au Compa

Le Compa à Chartres (Eure-et-Loir) propose l'exposition : Japon, des rizières aux sushis. Deux cents objets y sont réunis pour raconter le pays du soleil levant sous différents angles.

C'est par une porte d'entrée innovante, le riz, que se découvre le Japon dans l'exposition que lui consacre le Compa à Chartres, jusqu'au 2 juillet : Japon, des rizières aux sushis. Il s'agit, pour le Conservatoire de l'agriculture, d'interroger, entre autres, les pratiques agricoles d'un pays très lointain mais assez similaires dans leurs évolutions au cours du XXe siècle.

Le riz donc, véritable fil rouge de l'exposition, est cultivé au Japon depuis la fin du Néolithique mais ne s'est réellement démocratisé qu'à la fin du XIXe siècle pour devenir l'ingrédient central de la cuisine japonaise. Au-delà de la variété Japonica, la sous-espèce la plus répandue, ce sont plus de cent cinquante types de riz qui sont produits aujourd'hui dans l'archipel, adaptés à ses différents climats.

Si le Japon a structuré son alimentation autour de cette céréale qui pousse les pieds dans l'eau, les Japonnais le cuisent sans sel et le consomment sans sauce ni arôme ajouté. Le manger dans cette forme pure est sans doute pour eux la meilleure façon de témoigner le plus grand respect pour les agriculteurs qui le cultivent. La cuisine de l'archipel est construite à partir d'aliments simples et peu transformés. Poissons, fruits de mer, légumes et plantes sauvages accompagnent le riz.

Les amateurs de culture orientale trouveront largement leur compte eux aussi au fil de l'exposition. Des œuvres exceptionnelles — estampes, photographies, sculptures — prêtées par huit musées français ainsi que par un spécialiste chartrain de la culture nippone, y sont présentées.

Mais celle-ci rassemble également des outils de différentes époques, des maquettes, des objets rituels ou du quotidien, s'intéresse aux contes ou aux mangas et propose de nombreuses ressources audiovisuelles et autres cartes… Il y a même une collection de sushis et quelques plants de riz qui y poussent.

Pour cette première grande exposition depuis sa réouverture l'automne dernier, le Compa par le biais d'une scénographie assumée, invite le visiteur a un voyage pour découvrir autant l'agriculture que la culture du Japon. Il s'agit d'arpenter des modules thématiques, traités avec beaucoup d'ouvertures et une esthétique qui puise dans l'élégance japonaise à travers la légéreté et la douceur des formes choisies.

Du mercredi au dimanche de 10 heures à 12 h 30 et de 14 heures à 18 heures.
Plus d'infos : lecompa.fr
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Vendredi 9 février, à Chartres. Bertrand Petit (à d.) a présidé la 78e assemblée générale de la FNSEA 28.

La FNSEA 28 dresse un premier bilan des actions en assemblée générale
La 78e assemblée générale de la FNSEA d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 9 février à Chartres. L'occasion de faire le point…
Blocus de Paris : les agriculteurs font le siège sur l'A10 [VIDÉO]
Initialement installés à Longvilliers pour tenir le blocus de Paris, les agriculteurs ont progressé jusqu'à Janvry où ils ont été…
Les dernières mobilisations ont permis d'obtenir des avancées.
Synthèse des avancées obtenues
140 points et mesures ont été demandés par la FNSEA et JA. Voici un résumé en douze points des avancées obtenues et des mesures à…
Sur l'A1, une centaine de tracteurs des agriculteurs de la FDSEA et des JA Val-d'Oise et Oise « tiennent la position » sur l'aire de Chennevières depuis lundi midi. Une opération escargot s'est tenue mercredi 31 janvier sur les routes secondaires. Ils devaient être rejoints par les agriculteurs du Nord mercredi et jeudi.
Acte 2 : le siège de la capitale
À la suite des « annonces insignifiantes » du Premier ministre et à son « attitude désinvolte » à l’égard des agriculteurs…
Mercredi 24 janvier, de nombreux agriculteurs ont rejoint des supermarchés, dont notamment le Leclerc de Blois, pour échanger avec les consommateurs et mettre des étiquettes sur les produits alimentaires créant une concurrence déloyale.
La mobilisation des agriculteurs s’intensifie en Loir-et-Cher
Les deux syndicats agricoles, FNSEA 41 et Jeunes agriculteurs de Loir-et-Cher, continuent leurs actions sur le territoire…
Publicité