Aller au contenu principal

Le Loir-et-Cher cherche ses futurs talents

Be LC, l’agence d’attractivité de Loir-et-Cher, organise une deuxième campagne de communication afin d’attirer des talents sur le territoire.

Le 4 novembre, à Blois. Karine Gourault, directrice de Be LC, et Catherine Lhéritier, vice-présidente du conseil départemental, ont évoqué la deuxième campagne «	Fier de mon job, ici en Loir-et-Cher	».
Le 4 novembre, à Blois. Karine Gourault, directrice de Be LC, et Catherine Lhéritier, vice-présidente du conseil départemental, ont évoqué la deuxième campagne « Fier de mon job, ici en Loir-et-Cher ».
© L.B. - Horizons

Vendredi 4 novembre, dans les locaux de l’entreprise NLX sur le site de l’aérodrome de Blois-Le Breuil, l’agence d’attractivité de Loir-et-Cher Be LC a évoqué l’importance d’une nouvelle campagne de communication. La vice-présidente du conseil départemental, Catherine Lhéritier, a souligné « le franc succès de l’année dernière qui a donné l’envie de témoigner sur la belle qualité de vie de notre territoire ».

Treize entreprises participantes

Pour cette campagne « Fier de mon job, ici en Loir-et-Cher », ce sont treize entreprises du département qui ont décidé de participer. « Nous avons des sociétés de tout secteur d’activité et également de toute taille. Ces entreprises correspondent à un échantillon des sociétés que l’on peut retrouver en Loir-et-Cher avec divers secteurs d’activité », précise Karine ­Gourault, directrice de Be LC. Le dispositif qui a pour objectif d’attirer des talents sur le territoire, durera du 7 novembre jusqu’au 2 décembre. « La campagne publicitaire ira jusqu’en région parisienne avec des spots TV sur France télévisions et aussi une collaboration avec le média Paris je te quitte pour donner envie aux ­Franciliens de changer d’air », explique Karine Gourault.

Redonner une belle image

Les entreprises participantes au projet de campagne de communication ne sont pas toutes en recherche d’employés, mais l’idée de ce dispositif est avant tout de redonner une image positive au territoire loir-et-chérien pour de futurs recrutements. « Nous ne pouvons pas avoir un territoire régalien sans attractivité. C’est aussi de notre devoir d’être sexy », affirme de son côté le dirigeant de la société NLX, Florent Colliau. Surtout qu’il devient difficile pour beaucoup de dirigeants d’attirer de la main-d’œuvre, comme l’évoque le responsable d’agence AEB Blois : « Ce serait encore plus compliqué de recruter sans cette campagne. On est obligé de refuser beaucoup de marchés car on manque de mécaniciens ».

L’agriculture participe aussi

D’ailleurs, le monde agricole ne déroge pas à la règle et Be LC, en collaboration avec la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher, a décidé également de représenter ce secteur d’activité qui a besoin de main-d’œuvre. Lola et Amandine, propriétaires et gérantes de la Chèvrerie du Fay, font partie des ambassadeurs de cette édition qui ont pour ambition de communiquer positivement sur l’agriculture de Loir-et-Cher, entre produits de terroir et tourisme. Comme ­l’explique Catherine Lhéritier : « Nous avons besoin de donner de la visibilité et cette campagne de communication va permettre de dégager une certaine dynamique nécessaire pour l’avenir du département ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, vendredi 3 mars. La présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, a détaillé une série de mesures en faveur du monde agricole.
Carbone, betteraves, stockage de l'eau… la Région Île-de-France s'engage
La présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, a profité du Salon de l'agriculture pour annoncer une nouvelle série…
Le 21 février, à Estrées-Saint-Denis (Oise). Le semencier Deleplanque a choisi d'élever lui-même, sous serre, ses pucerons porteurs des trois virus de la jaunisse.
Betteraves Deleplanque : ces nouvelles variétés qui permettent d'espérer
Alors que la filière betteravière est en plein chaos en raison de l'arrêt des néonicotinoïdes, le semencier yvelinois Deleplanque…
Nappes de Beauce : les coefficients sont fixés
La Commission locale de l'eau du Sage Nappe de Beauce a fixé les coefficients pour les nappes de Beauce centrale et blésoise.
Le 21 mars, à Chartres. Le président de l'association des Irrigants d'Eure-et-Loir, Marc Langé, a présidé une assemblée générale très dense.
La gestion de l'eau au centre des travaux de l'AG de l'AIEL
L'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) a tenu son assemblée générale mardi 21 mars à Chartres, sur la thématique de la…
Joffray Challine, spécialiste pommes de terre chez Ghestem Agri et agriculteur sur 200 hectares, présente l'AVR Spirit 7200 avec un cadre ACC.
AVR Spirit ACC : une arracheuse sans diabolos pour gérer la profondeur
La gamme des arracheuses déportées deux rangs de la marque AVR s'élargit avec l’arrivée de la Spirit 7200. Elle dispose d'un…
La FNSEA tient son 77e congrès du 28 au 30 mars à Angers (Maine-et-Loire). Le dernier pour la présidente Christiane Lambert..
Les délégations locales au congrès de la FNSEA
La FNSEA tient son congrès annuel à Angers (Maine-et-Loire) du 28 au 30 mars.
Publicité