Aller au contenu principal

Le Loir-et-Cher croit en Paris 2024

Fédération française d’équitation (FFE), élus locaux et cavaliers de haut niveau, ont manifesté leur soutien aux Jeux olympiques de Paris 2024 au Parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron.

« Le Loir-et-Cher soutient la ville de Paris, candidate à l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 » : tel était le thème de la conférence de presse organisée jeudi 6 avril au Parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron.

Nicolas Perruchot, premier vice-président du conseil départemental de Loir-et-Cher, Serge Lecomte, président de la FFE et Pascal Bioulac, conseiller départemental et maire de Lamotte-Beuvron, tous trois engagés dans le soutien de la candidature de Paris, ont réuni élus et cavaliers athlètes de renom pour réaffirmer leur appui.

« Les Jeux à Paris seraient un énorme plus et un coup de booster qui offriraient des retombées majeures pour notre territoire, notamment sur le plan économique et touristique », a annoncé Nicolas Perruchot.

Pascal Bioulac, qui, en octobre dernier a été à l’initiative d’un voeu pour apporter son soutien à cette initiative, a annoncé : « Ce magnifique site sera une base arrière hors normes pour la préparation des athlètes ».

Serge Lecomte a ajouté : « 2024 c’est bientôt. Cette échéance à moyen terme aura un impact considérable, car nous aurons une position stratégique à moins de deux heures de ces Jeux. Ici on met tout en œuvre pour continuer à organiser nos événements, mais aussi pour accueillir la préparation de nos équipes de France dans un environnement sportif de premier choix : carrières de qualité, tribunes, stade équestre, manège, carré international en préparation… »

Sophie Dubourg, directrice technique nationale de la FFE, ainsi que deux cavaliers de concours complet d’équitation de renom : Karim Laghouag, champion olympique par équipe à Rio 2016 et Luc Château, cavalier loir-et-chérien, membre de l’équipe de France, ont représenté le milieu équestre dans ce soutien à Paris 2024.

« Le Parc équestre est un pôle dynamique, où il y a une vraie vie collective, où l’on partage les défaites et surtout les victoires comme on l’a fait pour Rio. C’est un lieu exceptionnel que l’on l’imagine bien comme une base arrière, un site de référence et d’entraînement. », a annoncé Sophie Dubourg.

Serge Lecomte a conclu cette réunion pour ces mots : « Les Jeux doivent être un bel événement, mais aussi un bel héritage. Nous devons être attentifs à laisser une empreinte positive et utile pour nos activité. Et je pèserai fort pour que Lamotte joue son rôle ». 

Le vote pour la désignation de la ville hôte des Jeux 2024 départagera Paris et Los Angeles, le 13 septembre.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
« Faisons valoir la qualité de notre agriculture par une montée en gamme de nos productions »
Agriculteur à Bouville (Essonne), Frédéric Arnoult est président de l’Union de l’Essonne et administrateur de la FDSEA Île-de-…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire
Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire…
Publicité