Aller au contenu principal

Enseignement
Le lycée de demain sort de terre à Hanches

En posant une première brique de terre et une première botte de paille le 11 décembre, la Région a officiellement lancé le chantier du futur lycée de Hanches.

Le 11 décembre, à Hanches. Rompu aux travaux de maçonnerie, le président de la Région Centre-Val de Loire, François Bonneau, a posé la première brique de terre du futur lycée.
Le 11 décembre, à Hanches. Rompu aux travaux de maçonnerie, le président de la Région Centre-Val de Loire, François Bonneau, a posé la première brique de terre du futur lycée.
© H.C. - Horizons

C'est avec des matériaux issus de son site d'implantation que sera édifié à Hanches, le lycée du futur. Le 11 décembre, invitant les élus du territoire et les parties prenantes du projet, le conseil régional en a officiellement lancé le chantier.

Ateliers participatifs

Son président, François Bonneau, très enthousiaste, est revenu sur plusieurs points lors de cette cérémonie. À commencer par la phase préparatoire à son élaboration. Celle-ci s'est déroulée, dès 2018, autour d'ateliers participatifs réunissant une cinquantaine de personnes : acteurs locaux, enseignants, futurs élèves, responsables d'entreprises locales… qui, ensemble, ont défini un certain nombre de besoins.

Sa conception ensuite. De fait, ce lycée du futur relève de façon cohérente un certain nombre de défis. La modernité, par l'appropriation du numérique, par la qualité de sa construction, par la maîtrise de son impact sur l'environnement, par son évolutivité et par sa modularité, en phase avec les pédagogies de demain.

500 tonnes biosourcées

L'utilisation de matériaux biosourcés, durables — quelque 500 tonnes — fait la preuve d'un souci de transition écologique. Ainsi, la terre du site sert à la fabrication de briques, tandis que la paille récoltée sur la parcelle où il est désormais implanté, sert à son isolation… Les autres matériaux utilisés sont également issus de ressources biosourcées et locales afin de limiter au maximum l'empreinte carbone du chantier. Pour achever le tableau, les toitures seront recouvertes de panneaux photovoltaïques et le chauffage assuré par géothermie.

Parallèlement, le bien-être au travail des futurs salariés a fait l'objet d'une attention particulière, d'autant que ce seront ceux du conseil régional, chargés de l'accueil, de la restauration ou de l'entretien. Enfin, un partenariat avec l'Eplefpa de La Saussaye serait à l'étude pour la gestion de ses espaces verts.

Prêt pour la rentrée 2023

Le lycée sera prêt pour la rentrée 2023. Il accueillera 1 200 élèves, de filières générale, technologique et professionnelle, qui ne seront plus contraints de se rendre comme aujourd'hui, à Chartres ou Dreux pour étudier. Un gymnase, accessible à toute la population, et un internat de 120 lits sont prévus également. C'est le groupe Bouygues qui a obtenu le marché de cette construction et qui s'est engagé à en sous-traiter 90 % à des entreprises locales. Quant au budget, il s'élève au total à 60 millions d'euros, une paille…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Bertrand Petit, président de la FNSEA 28.
« S’engager ensemble en 2022 »
Le président de la FNSEA 28 et le président de la FNSEA CVL présentent leurs vœux pour cette nouvelle année.
Le 9 décembre, à Orléans (Loiret). Le président du groupe Axéréal, Jean-François Loiseau (à d.), et son directeur général, Paul-Yves L'Anthoën, sont revenus sur un exercice 2020-2021 compliqué.
Une campagne 2020-2021 atypique pour le groupe Axéréal
Le groupe coopératif Axéréal s'est réuni en assemblée générale le 9 décembre à Orléans (Loiret). Retour sur un exercice 2020-2021…
Florent Leprêtre, président de la FNSEA CVL.
Les vœux des présidents
Florent Leprêtre, président de la FNSEA Centre-Val de Loire, présente ses vœux en cette nouvelle année 2022. Tout comme Didier…
« 2022 : dans l’espoir du retour au bon sens paysan »
Damien Greffin, président de la FRSEA Île-de-France, Christophe Hillairet, président de la chambre d’Agriculture de région Île-de…
Vincent Michelet, agriculteur dans le Vendômois, est membre du bureau d'Axéréal.
Tour d'actualité d'Axéréal
Le groupe coopératif Axéréal a tenu son assemblée générale le 9 décembre. Vincent Michelet, président de la section Grand-Ouest…
Agriculteur en bout de champ.
Recensement agricole de 2020 : premiers résultats pour l’Île-de-France
Les premiers résultats du recensement 2020 sont publiés. L’Île-de-France compte 4 425 exploitations agricoles dont la SAU moyenne…
Publicité