Aller au contenu principal

Enseignement
Le lycée Sainte-Cécile érige la lutte contre le gaspillage en vertu cardinale

Les élèves du lycée Sainte-Cécile de Montoire-sur-le-Loir planchent sur la lutte contre le gaspillage. Ils présenteront leurs actions le 12 mars prochain.  

Dans le cadre du dispositif Ma Région 100 % éducation, le lycée professionnel agricole privé Sainte-Cécile de Montoire-sur-le-Loir (Loir-et-Cher) a déposé deux dossiers relatifs à la citoyenneté et à l’alimentation avec la lutte contre le gaspillage comme fil conducteur.

Guylaine Guillaumin, directrice de l’établissement, déclare : « Les jeunes de terminale bac professionnel Service aux personnes et au territoire préparent une animation afin que tous nos élèves soient sensibilisés ».

Vendredi 12 mars, des ateliers seront proposés aux jeunes. Une collecte de téléphones portables et de médicaments rythmera également la journée.

En septembre prochain, sous l’égide du Conseil national de l’enseignement agricole privé Centre-Val de Loire, les établissements agricoles privés de la région se rassembleront à Anet (Eure-et-Loir).

À cette occasion, les jeunes présenteront leurs initiatives. Le thème du gaspillage sera abordé sous différents aspects : alimentation, vêtements, électricité, eau, médicaments et appareils domestiques.

« Nous posons une problématique et nous apportons des solutions concrètes », indique la directrice de l’établissement montoirien.

Célimène, Léa et Alizée accueilleront les élèves avec des jeux. Durant la journée, elles recueilleront des images afin de réaliser une vidéo. « Nous apportons notre pierre à l’édifice, déclarent les trois élèves. La vidéo représente un challenge. Celle-ci sera diffusée sur les réseaux sociaux, donnant une visibilité à notre action ».

Charlyne, Zoé et Lilou se sont intéressées au gaspillage vestimentaire. « Nous pouvons redonner vie aux vêtements que nous ne portons plus », disent-elles.

Le mois prochain, elles rappelleront que fabriquer des vêtements consomme de l'eau. Les élèves seront invités à ramener un vêtement et celui-ci sera donné à une association.

Flora, Lindsay et Inâs ont choisi l’électricité. Elles expliquent : « Nous travaillons sur les habitudes des élèves. Les appareils qui sont en veille consomment de l’électricité. Il faut donc penser à les arrêter. L’impact des heures creuses est économique, pas environnemental ».

Enfin, Cindy, Victoria et Ryan se sont penchés sur l’aspect technologique. Ils indiquent : « La lutte contre le gaspillage passe par le recyclage. Récemment, la loi a instauré un indicateur de durabilité. Un camion circule à travers la France pour réparer le petit et le gros électroménager. Souvent, les gens ne savent pas réparer. Par facilité, ils jettent et ils remplacent ».

Photo : Le 4 février, à Montoire-sur-le-Loir (Loir-et-Cher). Les élèves de terminale bac professionnel Service aux personnes et au territoire du lycée Sainte-Cécile préparent l’opération anti-gaspillage du 12 mars prochain.

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Colza bas GES : une valorisation qui profite aux agriculteurs
Le groupe coopératif Scael a proposé à ses adhérents en 2020, des contrats pour valoriser au mieux du colza certifié bas GES…
Une houblonnière a germé dans le Loiret
À Léouville, dans le Loiret, deux agriculteurs se sont lancé le défi de faire sortir de terre une houblonnière. Rencontre avec…
Publicité