Aller au contenu principal

Magazine
Le maine coon, matou chouchou

Indétrônable depuis 2011, le maine coon reste cette année encore le chat de race préféré des Français. Le sacré de Birmanie et le bengal complètent le trio gagnant.

Chaque année, le Livre officiel des origines félines (Loof) établit un palmarès des races de chats préférés des Français, se basant sur le nombre d'inscriptions enregistrées l'année écoulée. Sur la première marche du podium 2021, on retrouve un habitué, le maine coon, intouchable depuis 2011. À la deuxième place, l'élégant sacré de Birmanie et ses yeux bleus devancent le bengal, d'allure plus sauvage avec ses taches léopard.

Ce top 3 n'a pas changé depuis 2016, même si les inscriptions, et donc les naissances, ont elles augmenté de 18 % par rapport à 2020. 62 194 chats de race ont été inscrits (52 395 en 2020). Ces trois chats, s’ils sont tous aimés pour leur caractère docile, sont physiquement très différents.

Un géant paisible

Plébiscité depuis plusieurs années, le maine coon est connu pour son grand gabarit, avec une tête imposante au museau carré et aux oreilles touffues rappelant celles du lynx. Ce paisible géant peut atteindre plus d'un mètre de long, du museau à la queue, et peser plus de 8 kg pour les plus gros mâles. Il a les poils plutôt longs et toutes les robes sont possibles. Ce sont ces particularités physiques et son caractère tranquille, facile à vivre et affectueux qui font la popularité de cette race d'origine américaine. 23 549 inscriptions ont été recensées en 2021 (19 452 en 2020), soit une augmentation de 21 %.

Le sacré de Birmanie n° 2

Même s'il est loin derrière en nombre d'inscriptions, le sacré de Birmanie (photo de droite) grimpe lui aussi : 6 277 en 2021, contre 5 253 en 2020, soit une hausse de 19 %. Ce félin de taille moyenne possède un pelage blanc-crème, toujours avec le bout des pattes blanc, et des yeux d'un bleu intense. Il peut être plus ou moins teinté de noir ou roux sur la tête et les pattes. En plus de sa beauté indéniable, il est aussi très apprécié pour son caractère calme et docile. C'est un chat attachant, joueur, curieux qui plaît beaucoup aux familles.

Quant au bengal, chat à la robe léopard à poil court, avec 4 742 inscriptions, il voit son nombre augmenter de 13 % (3 976 en 2020).

2022, année des T

Parallèlement à ce palmarès, le Loof établit le classement des noms les plus donnés. Pour les femelles, sont sur le podium 2021 : Saphir, Stella et Sakura. Quant aux mâles, Simba, Socrate et Snow composent le top 3.

Cette année, les chatons doivent porter un nom commençant par la lettre T.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
À Cergy (Val-d'Oise), lundi 28 novembre. De gauche à droite, Vincent Hornet, Audrey Chantepie et Florian Léchaudé décrivent leur quotidien difficile.
Les producteurs de la plaine maraîchère de Cergy en plein désarroi
Le long de l'Oise, la plaine maraîchère de Cergy (Val-d'Oise) compte huit producteurs qui exploitent environ 80 hectares. Depuis…
Afin d'offrir un abri à la faune sauvage, Philippine Allard a planté du Sinapis arvensis (moutarde des champs) en bout de champ.
Philippine Allard, cheffe d'exploitation
Agricultrice à Charsonville (Loiret), Philippine Allard veut valoriser la place de la femme dans les exploitations céréalières.
Le broyage de la paille est plus fin qu'avec les broyeurs montés originellement.
Redekop : mieux répartir les pailles et broyer plus fin
Dans notre nouveau dossier Moissonneuses-batteuses, nous proposons un focus (avec vidéo) sur le broyeur du constructeur canadien…
De g. à d.	: Samuel Vandaele, Olivier Barnay, Christophe Hillairet, Marc Guillaume et Guillaume Lefort.
Les chambres d'Agriculture engagent un rapport de force avec l'État
La session d'automne de la chambre d'Agriculture de région Île-de-France s'est tenue le 29 novembre à Paris sur fond de tensions…
Lundi 28 novembre, à Chartres. Le président de la chambre d'Agriculture des Deux-Sèvres, Jean-Marc Renaudeau, a été invité en session pour expliquer ce qui se passe autour des projets de retenues de substitution.
Le débat autour des bassines dans les Deux-Sèvres s'invite en session Chambre d'Eure-et-Loir
L'ultime session de l'année des membres de la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir se déroule le 28 novembre sous la houlette de…
Publicité