Aller au contenu principal

Magazine
Le Mérite agricole en timbre

La Poste émet le 15 mars un timbre dédié à l’ordre du Mérite agricole. Tiré à 720 000 exemplaires, il aura une valeur faciale de 1,08 euro (tarif Lettre verte).

Institué en 1883 à l’initiative du ministre de l’Agriculture Jules Méline, l’ordre du Mérite agricole vise à récompenser ceux qui ont rendu des services marquants à l’agriculture. Aujourd’hui, toutes les activités mettant en valeur le monde agricole sont concernées.

Ainsi, outre la production agricole, il couvre l’industrie agroalimentaire, l’alimentation, la sylviculture, la recherche et l'enseignement, les services…

Afin de mettre à l’honneur cette distinction, parfois appelée légion d’honneur agricole, qui se décompose en trois grades (chevalier, officier et commandeur), La Poste émet le 15 mars* un timbre sur l’ordre du Mérite agricole. D’une valeur faciale de 1,08 euro (Lettre verte), ce timbre sera tiré à 720 000 exemplaires (feuilles de douze timbres).

Créé par Sandrine Chimbaud, graphiste et illustratrice, ce timbre illustre la complémentarité des territoires (plaine, montagne et forêt) et la variété des productions agricoles réparties sur le territoire national.

Les personnages (un adulte et un enfant) et l’assiette pleine de produits témoignent du travail intergénérationnel permettant la transmission des savoirs agricoles, agro­alimentaires et gastronomiques au service de l’alimentation.

La décoration, qui apparaît à droite du timbre, se compose d’un ruban vert bordé de deux bandes rouges et d’un insigne représentant une étoile blanche à six branches entourée d’épis de blé et de maïs avec en son centre l’effigie de la République.

Son aspect général lui a valu le surnom de « poireau ».

*Vente en avant-première les 12 et 13 mars au Carré d’encre, 13 bis rue des Mathurins à Paris. Dédicaces de la créatrice de 14 heures à 16 heures si les conditions sanitaires le permettent.

Timbre Mérite agricole

Image : Création Sandrine Chimbaud. Photo © Musée de la Légion d'honneur et des ordres de chevalerie, Paris / ECPAD.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Dès le redémarrage de l'usine, l'entreprise proposera de multiples produits issus de la transformation du chanvre.
Prête pour un redémarrage au printemps, Gâtichanvre cherche des producteurs
Reprise à l'été 2021 par un agriculteur et entrepreneur eurélien, l'entreprise essonnienne Gâtichanvre devrait redémarrer d'ici…
Le 25 octobre, à Ouarville. Pour Alexandre Besnard, les débuts ont été difficiles mais la fin de saison ouvre de belles perspectives à La Tomate des frères Besnard.
La Tomate des frères Besnard est bien lancée
Pour faire le bilan de la première saison d'activité de La Tomate des frères Besnard, nous rencontrons Alexandre Besnard le 25 …
Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
Vendredi 28 octobre, à la préfecture de Melun. Anne-Gaëlle Blanc, de l'OFB, Bruno Mollot, de la FDC 77, et Brice De Bisshop, éleveur et représentant de la FDSEA, sont intervenus dans le cadre des nouvelles restrictions concernant la grippe aviaire.
Grippe aviaire en Seine-et-Marne : restrictions sur la chasse
Alors que le niveau de risque de grippe aviaire devrait prochainement passer à « élevé » sur tout le territoire, une nouvelle…
De g. à d.	: Patrick Langlois, Jean-Marie Fortin, Pierre Coisnon et Sébastien Méry. Tous ont pris la parole pour évoquer le choc énergétique et son impact sur les filières agricoles et alimentaires.
Choc énergétique : les acteurs des filières alimentaires témoignent
Face à la colossale hausse du prix de l’électricité et du gaz, la FNSEA du Loiret a réuni les acteurs des filières alimentaires…
Lundi 24 octobre, à Chartres. Pour la plateforme Sur le champ	! co-­présidée par Éric Thirouin et Éric Brault, l'enjeu est de gagner le marché de la ­restauration collective.
Sur le champ ! en manque de restauration collective
La SCIC* qui gère la plateforme Sur le champ ! a organisé, le 24 octobre à Chartres, son assemblée générale annuelle, suivie d'…
Publicité