Aller au contenu principal

Le National à la fois pro et grand public

Le concours National Limousin, qui ouvrira ses portes pour 3 jours le 21 septembre à Châteauroux, alliera rendez-vous pro et rencontre avec le grand public. Une orientation voulue par les organisateurs, qui souhaitent profiter de l’évènement pour aller à la rencontre des consommateurs. Quatre pages spéciales du concours national limousin dans notre édition du 14 septembre.

Dans moins d’une semaine, la ville de Châteauroux va prendre des airs de campagne. Elle sera le siège du Concours National Limousin qui s’y déroulera du vendredi 21 au dimanche 23 septembre. Après Cournon d’Auvergne, cet évènement va prendre ses quartiers au Parc des expositions de Belle-Isle, à quelques centaines de mètres seulement du cœur de la cité castelroussine. Une proximité que les organisateurs souhaitent mettre à profit pour « échanger en direct avec le grand public, indique Jean-Marc Alibert, président du Herd-book Limousin. Nous souhaitons répondre aux préoccupa-tions et aux inquiétudes grandissantes des consom-mateurs ». Pour privilégier la relation, les initiatives sont nombreuses et ont bénéficié du soutien sans faille des élus de la Métropole de Châteauroux. Plusieurs incursions en ville sont programmées, dont une particulièrement insolite : présenter une vache limousine en ouverture de match de la Berrichonne le 21 au soir. Par ailleurs, des animations en lien avec l’aval vont se succéder à proximité des concours : démonstrations de découpe, de recettes autour du Bœuf Limousin Label Rouge).  Côté professionnel, 700 animaux issus de 230 élevages et de 35 départements seront exposés. « 430 participeront au concours », précise Jean-Marc Alibert qui s’attend à un « beau challenge entre éleveurs ». Les juges auront à les départager en s’appuyant sur les critères de sélection arrê-tés par le Herd-book Limousin, qui résultent d’un compromis entre de bonnes qualités bouchères et maternelles. Les concours débuteront dès le vendredi matin, pour se prolonger jusqu’au samedi avec les prix spéciaux, championnat et prix d’ensemble. Le dimanche, après les prix spéciaux Qualités bouchères et Insémination artificielle, la remise de prix et le défilé des animaux primés clô-tureront l’évènement. Les éleveurs de l’Indre passeront alors le relai à ceux du Périgord qui auront la charge de l’organisation de l’édition 2019.

...La suite dans notre édition papier du 14 septembre

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité