Aller au contenu principal

Patrimoine
Le Panthéon des illustres

Édifié par Louis XV, le Panthéon, à Paris, accueille depuis la Révolution les tombeaux des illustres représentants de la France.

«Aux grands hommes, la patrie reconnaissante ». La devise qui orne le Panthéon résume à elle seule la vocation que la République a souhaité attribuer à cette église, sur la montagne Sainte-Geneviève, à Paris, dans le 5e arrondissement. Voulu par Louis XV, souffrant, l’édifice devait à l’origine abriter les reliques de Sainte-Geneviève, qui a permis de repousser l’invasion des Huns dans la capitale, au Ve siècle.

La construction du Panthéon se termine en 1790, alors que la fureur révolutionnaire a déjà débuté, même si le projet de ­Soufflot n’a pas été totalement exécuté. Mirabeau, décédé en 1791, sera le premier homme à être inhumé au Panthéon, mais il n’y restera que trois ans. Les révolutionnaires ont en effet découvert aux Tuileries qu’il entretenait une correspondance illégale avec Louis XVI et il est perçu comme un traître à la nation. Son corps est donc déplacé au cimetière de Clamart.

La même année, Voltaire rejoint la crypte du Panthéon, suivi trois ans plus tard de Jean-Jacques ­Rousseau, placé face à lui. Sous Napoléon Ier, le bâtiment redevient une église et de nombreux militaires sont inhumés dans les différents caveaux de la crypte, aux côtés d’hommes politiques. Ce n’est que sous la Restauration que l’église est officiellement consacrée, avant que la Monarchie de Juillet n’en fasse de nouveau un panthéon. Le Second Empire décide de rendre le lieu au culte. Le retour de la République en fait définitivement le lieu de repos des grands hommes.

Mais ce n’est qu’en 1885 que ­Victor Hugo devient le premier panthéonisé de la République, peu de temps après sa mort. L’écrivain, engagé dans de grands combats pour l’humanité, dont l’abolition de la peine de mort, sera suivi par plusieurs hommes politiques, dont le président Sadi Carnot, à la suite de son assassinat. Émile Zola, engagé en faveur d’Alfred Dreyfus, est inhumé face à l’auteur des Misérables en 1908. En plus des artistes, ce sont de très nombreux résistants qui ont fait leur entrée dans les caveaux du Panthéon, depuis 1964 et l’inhumation de Jean Moulin : René Cassin, André Malraux, Pierre Brossolette, ou, dernière en date, Joséphine Baker. La place laissée aux femmes, longtemps cantonnées au rôle d’épouse dans la crypte, s’est affirmée ces dernières années, avec l’arrivée de Simone Veil, Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz.

Si la crypte est l’élément central du bâtiment, elle n’est toutefois pas la seule chose à découvrir. Le pendule de Foucault, conçu pour prouver la rotation de la Terre, est visible sous le dôme. Ce dernier est également visitable, chaque jour, permettant d’admirer une vue imprenable sur le quartier latin et Paris.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité