Aller au contenu principal

Le pays de Contres construit son incubateur agroalimentaire

L’incubateur du parc d’activités agroalimentaires de Contres, Food Val-de-Loire, a été inauguré le 20 décembre.

Contres, le 20 décembre. Les partenaires du projet Food Val-de-Loire ont inauguré l’incubateur du parc d’activités agroalimentaires de Contres.

La construction de l’incubateur Food Val de Loire vient de s’achever en face des locaux de la communauté de communes du Controis, rue des entrepreneurs à Contres. « Sa vocation est d’accueillir l’innovation dans l’agroalimentaire et l’agro-industrie », explique Yvan  Saumet, président de la CCI. 

Une quarantaine d’entreprises de la filière agroalimentaire se sont constituées en réseau et se réunissent régulièrement.  L’incubateur lui-même consiste en un bâtiment de 450 mètres carrés destinés à l’accompagnement des entrepreneurs. Tout autour, un agroparc d’une cinquantaine d’hectares se met en place pour l’implantation des entreprises. Un centre de recherche, ou « cellule d’intelligence économique », permettra de favoriser l’innovation. Enfin, le pôle Food Val-de-Loire développera le tourisme alimentaire.
Yvan Saumet commente : « Dans la première région productrice de céréales en Europe, il nous manquait ce type de projet structurant dédié à l’agroalimentaire et l’agroindustrie. » Jean-Luc Brault, président de la communauté de communes, ajoute : « A Contres, l’agroalimentaire a une histoire : il a connu des déboires et des succès incroyables. On doit le maintenir ! » Guy Vasseur, président de la chambre d’Agriculture, insiste : « Les produits de la région seront valorisés ici. Ce partenariat est source de réussite pour l’agriculture locale. » Le député Denis Robiliard salue cette « synergie entre secteur privé et secteur public » tandis que le préfet Gilles Lagarde poursuit : « Cette pépinière de l’innovation donnera aux entreprises l’opportunité de créer des emplois et des richesses ». Enfin Yvan Saumet conclut : « Nous occuperons les lieux en 2014. Vous voulez vous lancer dans l’agroindustrie ? Prenez rendez-vous  avec nous, nous vous aiderons à monter votre projet. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Le 16 novembre, à Chartres. Les Universités du soir de la Chambre sur la certification HVE ont été retransmises en direct sur Youtube.
La certification HVE fait le plein
La chambre d'Agriculture a consacré, le 16 novembre, ses 28es Universités du soir au thème de la certification HVE en grandes…
Baisse attendue du résultat des exploitations en 2020
Le CERFrance alliance Centre a livré les chiffres de son panorama des exploitations euréliennes. Rencontre avec son directeur,…
Pa'dou, ou la patate douce acclimatée en Eure-et-Loir
Séverine et Rodolphe Pichard, installés sur leur ferme de Louasville, sont à l'origine de l'introduction de la culture de la…
Charlin Hallouin : « J’aime tester en mesurant les risques	».
Charlin Hallouin, céréalier et producteur d’oléagineux
Installé en grandes cultures à Danzé, Charlin Hallouin produit des céréales et des oléagineux. Le président de JA 41 fabrique son…
« Nos décideurs se fichent de nous  ! »
Betteravier à Villexanton (Loir-et-Cher) pour le compte de Tereos, Bertrand Menon accuse une perte de rendement de 50  % à cause…
Publicité