Aller au contenu principal

Le photovoltaïque : une bioénergie qui attire

La Journée diversification de la chambre d’Agriculture du 22 février, dédiée au photovoltaïque, a connu un franc succès.

Frétoy, vendredi 22 février. Vincent Parisot présente les installations photovoltaïques sur différents hangars sachant qu’il faut compter 22 à 25 kg par m2.
Frétoy, vendredi 22 février. Vincent Parisot présente les installations photovoltaïques sur différents hangars sachant qu’il faut compter 22 à 25 kg par m2.

Après deux visites sur le thème de la méthanisation, une Journée diversification de la chambre d’Agriculture de région Île-de-France a mis en avant un autre type de bioénergie : le photovoltaïque. Ainsi, vendredi 22 février, une quarantaine d’exploitants agricoles se sont retrouvés à Frétoy (Seine-et-Marne) pour découvrir cette activité développée par Vincent Parisot sur son exploitation agricole.

L’entreprise Siliceo est également intervenue pour apporter des informations techniques.

Créée en 2009 par un fils d’agriculteur de la Marne, l’entreprise monte des panneaux photovoltaïques et est propriétaire d’installations. Elle propose un service allant du bureau d’études à l’installation pour maîtriser celles-ci et bénéficier des assurances.

« L’activité photovoltaïque a débuté il y a huit ans sur un bâtiment neuf. La production de bioénergie contribuait à financer une partie de l’investissement. Le second projet concernait un ancien bâtiment et permettait de refaire les toitures à moindre frais même si leur exposition n’est pas optimum. Enfin, un nouveau bâtiment avec une toiture recouverte de panneaux photovoltaïques a été monté depuis deux ans », explique l’agriculteur.

Lors de la mise en place de la première installation, le chiffre d’affaires dépassant les 50 000 euros, il a dû créer une société à part. 

La réglementation ayant évolué, les derniers projets ont été portés par des sociétés agricoles. D’ailleurs, l’évolution permanente du matériel et de la réglementation, en particulier la fixation du prix d’achat, ont été mis en exergue par Vincent Parisot, qui conseille de se faire suivre par une entreprise spécialisée face à tous ces bouleversements.

De plus, le raccordement au réseau est le point clé du projet et de sa rentabilité.

Concernant la production, même si Vincent Parisot enregistre une légère baisse, elle a été bien anticipée. « Je produis 10 % de plus que ce qui était prévu. Les installateurs établissaient des prévisions raisonnées. Aujourd’hui l’estimation est plus proche du réel. »

À l’issue d’une présentation en salle — plus facile au regard du nombre de participants —, une visite sur le terrain a permis de mieux appréhender les installations et difficultés qui peuvent exister.

À noter que l’Île-de-France est une des rares régions à soutenir le photovoltaïque. Des appels à projets sont régulièrement ouverts. Attention, plusieurs devis sont demandés.

Un guide reprenant un ensemble d’information sur les installations photovoltaïques, édité par la chambre d’Agriculture, est en cours de réactualisation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité