Aller au contenu principal

Équins
Le PNR de la vallée de Chevreuse mobilisé pour les équins

Le Parc naturel régional de la Haute vallée de Chevreuse a organisé une réunion à destination de la filière équine.

Lundi 15 novembre, aux Bréviaires (Yvelines). Le Parc naturel régional de la Haute vallée de Chevreuse a organisé une première réunion à destination de la filière équine.
Lundi 15 novembre, aux Bréviaires (Yvelines). Le Parc naturel régional de la Haute vallée de Chevreuse a organisé une première réunion à destination de la filière équine.
© M.G. - Horizons

« Le Parc naturel régional de la Haute vallée de ­Chevreuse compte ­cinquante-quatre communes. Deux cents structures agricoles y sont recensées, dont une centaine de structures équestres. Notre volonté est aujourd'hui de les accompagner à travers la création de nouveaux dispositifs. » C'est en ces termes que le président de la commission agriculture du PNR, Etienne Dupont, a accueilli les propriétaires de structures équestres et les agriculteurs diversifiés en pension de chevaux lors d'une réunion organisée à destination de la filière équine, lundi 15 novembre aux Bréviaires (Yvelines).

Après une enquête menée auprès des équins, le PNR de la Haute vallée de Chevreuse a identifié un faible accompagnement dédié à cette filière et décliné plusieurs pistes de travail. Lors de cette rencontre, un certain nombre de dispositifs ont donc été présentés. « Nous envisageons de mettre sur pied des journées de formations et d'échanges sur des thématiques précises, comme la gestion des vermifuges par exemple, a expliqué la chargée de mission agriculture au Parc, Clarisse Blanchard. Une série de nouvelles aides a également été créée. Nous vous les présentons aujourd'hui et elles seront soumises à l'approbation du comité syndical en décembre ».

Parmi ces aides figurent des subventions pour la rénovation des fumières, pour l'achat de minuteurs pour arroser les carrières ou encore pour des travaux de stabilisation des sols au niveau des rateliers dans les prairies. Des mesures accueillies favorablement par les acteurs du monde du cheval même s'ils ont d'ores et déjà pointé du doigt la nécessité d'effectuer quelques ajustements afin de s'adapter au caractère péri-urbain, voire urbain, de bon nombre d'établissements. Ont également été présentés le label ÉquuRes autour du bien-être et de l'environnement du cheval, ainsi que le projet Équifumier qui doit permettre d'améliorer la gestion du fumier via notamment la mise en place prochaine d'une plateforme d'échanges entre les centres équestres producteurs et les agriculteurs demandeurs ou encore d'étudier les débouchés pour la méthanisation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
À Cergy (Val-d'Oise), lundi 28 novembre. De gauche à droite, Vincent Hornet, Audrey Chantepie et Florian Léchaudé décrivent leur quotidien difficile.
Les producteurs de la plaine maraîchère de Cergy en plein désarroi
Le long de l'Oise, la plaine maraîchère de Cergy (Val-d'Oise) compte huit producteurs qui exploitent environ 80 hectares. Depuis…
Afin d'offrir un abri à la faune sauvage, Philippine Allard a planté du Sinapis arvensis (moutarde des champs) en bout de champ.
Philippine Allard, cheffe d'exploitation
Agricultrice à Charsonville (Loiret), Philippine Allard veut valoriser la place de la femme dans les exploitations céréalières.
Le broyage de la paille est plus fin qu'avec les broyeurs montés originellement.
Redekop : mieux répartir les pailles et broyer plus fin
Dans notre nouveau dossier Moissonneuses-batteuses, nous proposons un focus (avec vidéo) sur le broyeur du constructeur canadien…
De g. à d.	: Samuel Vandaele, Olivier Barnay, Christophe Hillairet, Marc Guillaume et Guillaume Lefort.
Les chambres d'Agriculture engagent un rapport de force avec l'État
La session d'automne de la chambre d'Agriculture de région Île-de-France s'est tenue le 29 novembre à Paris sur fond de tensions…
Lundi 28 novembre, à Chartres. Le président de la chambre d'Agriculture des Deux-Sèvres, Jean-Marc Renaudeau, a été invité en session pour expliquer ce qui se passe autour des projets de retenues de substitution.
Le débat autour des bassines dans les Deux-Sèvres s'invite en session Chambre d'Eure-et-Loir
L'ultime session de l'année des membres de la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir se déroule le 28 novembre sous la houlette de…
Publicité