Aller au contenu principal

Le Président et le Vice-président du Conseil Départemental répondent à l’appel lancé par les Jeunes Agriculteurs du Loiret

Les Jeunes Agriculteurs du Loiret à la rencontre du nouveau Conseil Départemental du Loiret.

M. Saury (au centre) et M. Neraud (à droite) Président et Vice-président du Conseil Départemental ont reçu mi-septembre, les responsables des Jeunes Agriculteurs du Loiret.

Suite à une alerte des Jeunes Agriculteurs du Loiret sur l’avenir de l’agriculture en France, MM. Saury et Neraud, respectivement Président et Vice-président du Conseil Départemental, ont reçu mi-septembre, les responsables, Cédric Boussin - Président des jeunes agriculteurs, Nicolas Tripot-Fouteau – Secrétaire Général Adjoint et Florent Guilloteau – Vice-président.

Dans un courrier du 17 juillet, les Jeunes Agriculteurs du Loiret ont alerté l’ensemble des représentants politiques du département sur la situation catastrophique dans laquelle se trouve l’agriculture française, marquée notamment par la «Nuit de la détresse» organisée conjointement par les syndicats FNSEA-JA le 2 juillet dernier. Cette rencontre a été l’occasion pour les Jeunes Agriculteurs d’exposer leur projet de mandature 2014-2016 qui repose sur quatre principaux axes : l’installation, les filières, le réseau ainsi que la communication. Le Conseil Départemental dispose d’une enveloppe budgétaire d’1 millions d’euros pour soutenir les filières agricoles départementales et aider à leur modernisation sous forme de plusieurs programmes d’aides. Il subventionne le développement des bâtiments d’élevage ainsi que l’aide aux investissements. Mais aussi, il dispose d’aides pour les cultures spécialisées, les aléas climatiques, les nuisibles ou bien encore l’irrigation.

Hugues Saury a réaffirmé sa volonté de soutenir le secteur agricole par sa signature du plan départemental de relance des constructions avicoles le 19 juin dernier. Les Jeunes Agriculteurs du Loiret ont signalé l’importance de préserver le foncier agricole départemental. C’est leur outil de travail. Il est nécessaire d’éviter le gaspillage des terres lors d’aménagements nouveaux. Cédric Boussin a souligné la nécessité d’une concertation en amont entre les communes et la profession agricole lors des nouveaux aménagements routiers afin de permettre la circulation des  engins agricoles. Le Conseil Départemental a réaffirmé sa vigilance sur la question, et a ainsi conseillé aux Jeunes Agriculteurs de se rapprocher de l’association des maires du Loiret. Il a rappelé qu’un guide des aménagements a été élaboré et qu’il était nécessaire que l’ensemble des acteurs respectent les préconisations permettant la cohabitation de tous.

Enfin, les Jeunes Agriculteurs ont souhaité que le Loiret réalise dans ses actions de communication la promotion des événements organisés par le syndicat tels que Dimanche à la Campagne ou Terre en Fête, comme cela se fait dans d’autres départements (Eure et Loir, Yvelines). A la fin de cette rencontre, le Président du Conseil Départemental s’est engagé à communiquer aux Jeunes Agriculteurs les actions et projets de soutien de l’agriculture qu’il mène tout au long de l’année.

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
Pauline Amisse, équithérapeute
D'abord assistante sociale et cavalière depuis l'enfance, Pauline Amisse a rapproché ses deux mondes pour devenir équithérapeute.
Un tracteur New Holland pour les stagiaires de La Saussaye
Le groupe Lecoq prête un tracteur New Holland T7 aux stagiaires en CQP* et aux apprentis de l'Eplefpa de La Saussaye.
« Un véritable coup du sort pour les betteraves »
Depuis mardi 6 avril, le téléphone du président de la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) en Centre-Val de…
Publicité