Aller au contenu principal

Le programme Herbe et fourrages présenté aux éleveurs

Une vingtaine d’agriculteurs sont venus à la rencontre des conseillers du programme Herbe et fourrages de la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et d’une ferme suivie dans le réseau, le 6 novembre à Couëtron-au-Perche.

Afin de faire connaître le programme Herbe et fourrages Centre-Val de Loire, les travaux réalisés dans les élevages, mais aussi ses conseillers, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher a organisé un après-midi portes ouvertes mercredi 6 novembre au Gaec de la Hallaudière, à Couëtron-au-Perche.

Mis en place en 2013, le programme Herbe et fourrages a pour objectif d’accompagner les éleveurs de la région vers une plus grande autonomie alimentaire, notamment par une meilleure valorisation des surfaces en herbe  : qualité et quantité des fourrages récoltés, gestion du pâturage, etc.

«  De 2013 à 2018, les trois premiers programmes Herbe et fourrages ont permis une nouvelle fois de montrer l’importance de bien gérer les fourrages pour réduire le coût de production et moins dépendre de la volatilité du prix des intrants, affirme Vincent Rigal, l’un des conseillers référents qui travaille sur ce projet. Avec le changement climatique, cette bonne gestion des fourrages et du pâturage restera demain un enjeu important. Les années 2016 et 2018-2019, avec successivement inondations et sécheresses, ont souligné l’importance de la robustesse face aux aléas climatiques  ».

Face à ces aléas, aux enjeux sociétaux et au coût des matières premières, le programme s’appuie notamment sur 35 fermes pilotes, 14 fermes ressources, des liens avec les centres techniques pour la réalisation d’essais, un réseau de techniciens, des données météorologiques, des relevés de hauteur d’herbe et des parcelles de démonstration chez les agriculteurs.

«  Il y a aujourd’hui une réelle attente des consommateurs sur les méthodes d’élevage. Certaines OP ont commencé à s’y intéresser et à y répondre, ce qui pousse certains éleveurs à vouloir changer de pratiques d’alimentation, explique le technicien. C’est pourquoi l’enjeu du quatrième programme Herbe et fourrages est donc de promouvoir des systèmes fourragers résilients et performants qui répondent aux attentes des éleveurs, des filières et du consommateur  ».

Doriane Mantez

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Publicité