Aller au contenu principal

Tourisme
Le Sens de l’histoire

La ville de Sens (Yonne) est riche d’une histoire de plusieurs millénaires. Flâner dans ses rues évoque un voyage à travers les époques.

La ville de Sens, dans l’Yonne, a très tôt été habitée par les Sénons. Ce peuple gaulois vivait dans les actuels départements de l’Yonne et de Seine-et-Marne, et ses principales villes sont devenues Melun et Sens aujourd’hui. Si la trace de l’occupation celte n’est plus visible dans la cité, hormis sur l’hôtel de ville, orné d’un gaulois doré, le sous-sol reste gorgé de trésors antiques.

Première cathédrale gothique

Sens garde une grande importance durant le premier millénaire où une cathédrale est bâtie. Elle est ensuite reconstruite, il y a presque 900 ans. Il s’agit de la première cathédrale gothique en France, et sa nef culmine à 25,5 mètres, une prouesse pour l’époque. L’édifice a notamment accueilli le mariage de Louis IX avec Marguerite de Provence. L’archevêché était alors très riche, puisqu’il regroupait d’importants diocèses, dont ceux de Paris et de Chartres, qui verront s’élever d’imposantes cathédrales plus tard. C’est d’ailleurs ici qu’ont souhaité reposer le Dauphin, fils de Louis XV, et son épouse. Leur mausolée est toujours en place, malgré les affres de la Révolution. Le trésor de la cathédrale est aujourd’hui visible à proximité immédiate de celle-ci. Il s’agit de l’un des plus importants d’Europe et il est constitué de très nombreuses étoffes et de quelques pièces d’orfèvrerie.

Vestiges gaulois, romains…

Dans le même musée, la ville expose des objets préhistoriques et des vestiges gaulois puis romains retrouvés dans le sous-sol de la région. Le musée rend également hommage à un illustre visiteur de Sens, Napoléon Ier. L’Empereur fréquentait déjà la ville alors qu’il n’avait que 16 ans, avec un ami qui y logeait. C’est pour cela qu’en 2021, deux cents ans après sa mort, la ville a souhaité ouvrir une salle dédiée à l’Aigle au sein de son musée. On peut y voir des objets lui ayant appartenu, dont une redingote et un bicorne. Des souvenirs de Sainte-Hélène sont également exposés.

De manière générale, une promenade dans les rues du centre-ville montre à quel point la ville était importante au Moyen Âge. Il subsiste de nombreuses maisons à pans de bois, vieilles de plusieurs siècles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Vincent Portier vit sa première campagne en tant que producteur de fraises à Tour-en-Sologne. Pour le moment, la récolte se passe bien malgré un manque de main d'œuvre qui pose des soucis au quotidien.
Vincent Portier lance sa première récolte de fraises
Les fraises sont de sortie et les cueilleurs s’activent pour remplir les barquettes de 250 ou 500 grammes. Vincent Portier,…
Publicité