Aller au contenu principal

Interview de Valérie Le Roy
« Le Sia'pro ambitionne d'être un rendez-vous d'affaires et de networking »

Cette année, à l'occasion du Salon international de l'agriculture (Sia), pour la première fois un Sia'pro est organisé. Cette rencontre de trois jours réservée aux professionnels aura lieu du 25 au 27 février. Valérie Le Roy, directrice du Sia, répond à nos questions.

Horizons : Pourquoi avoir créé une déclinaison professionnelle du Salon de l'agriculture ?

Valérie Le Roy : L'aspect « B to B » a toujours existé sur le Salon, ne serait-ce qu'avec la vente aux enchères durant le Concours général agricole, pour ne citer qu'un exemple. Depuis 2017, nous avons densifié cette tendance en organisant des conférences, des rencontres, des ateliers, ce qui nous a permis de gagner encore davantage de visiteurs. Nos enquêtes sur site nous ont appris que 60 000 visiteurs (sur 600 000 en tout) se rendent au Sia pour des raisons « personnelles et professionnelles », et parmi eux, 33 000 viennent pour des raisons « uniquement professionnelles ». Lorsque nous les interrogeons sur leurs attentes, ils expriment leur désir d'un temps exclusivement réservé aux professionnels. Nous avons décidé de passer le cap cette année en créant le Sia'pro.

Concrètement, comment s'organise cet espace dédié aux professionnels ?

Il faut bien noter que la centaine d'exposants présents au Sia conserve une activité B to B sur 50 % des stands. En parallèle et en complément, le Sia'pro est un format plus court, qui repose avant tout sur des échanges et du contenu : conférences, colloques, etc. Il ambitionne d'être un rendez-vous d'affaires et de networking. Nous avons également une dizaine de stands d'exposants sur cet espace dédié, avec des machines telles que les robots de traite ou les bascules de pesée.

Quels seront les temps forts du Sia'pro ?

Dimanche 25 février aura lieu la conférence inaugurale TEDx sur les transitions qui animent le monde agricole, avec Olivier Babeau, Julien Denormandie, Marion Guillou, Valérie Masson-Delmotte et Marc-André Selosse. Le lendemain, c'est le lancement de GAIA, le premier hackathon sur l'intelligence artificielle générative appliquée à l'agriculture, organisé avec La Ferme digitale et Mistral AI. Nous aurons également des prises de parole de nos partenaires : la Fédération française des producteurs agrivoltaïques, l'Inrae, Sodiaal, Lidl, etc. Nous attendons entre 15 000 et 20 000 visiteurs pour cette première édition.

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Vincent Portier vit sa première campagne en tant que producteur de fraises à Tour-en-Sologne. Pour le moment, la récolte se passe bien malgré un manque de main d'œuvre qui pose des soucis au quotidien.
Vincent Portier lance sa première récolte de fraises
Les fraises sont de sortie et les cueilleurs s’activent pour remplir les barquettes de 250 ou 500 grammes. Vincent Portier,…
Publicité