Aller au contenu principal

Le site de Toury redémarre après l’explosion

L’explosion d’une chambre à poussière au sein de l’usine de traitement de semences de la Cabbep à Toury a fait quatre blessés le 21 octobre. L’un d’eux est toujours en observation, les trois autres sont sortis de l’hôpital. Les dégâts matériels sont légers.

Mercredi 21 octobre, en milieu de journée, une explosion a eu lieu le site de traitement de semences de la coopérative à Toury, en Eure-et-Loir. Le bilan fait état de quatre blessés, victimes de brûlures et de traumatismes, a indiqué la préfecture d’Eure-et-Loir.

« Un point chaud a mis le feu aux poussières et il y a eu une explosion à l’ouverture de la chambre », explique Guillaume Rivet, le directeur de la coopérative agricole de Bonneval Beauce et Perche (Cabbep), quelques jours après l’incident.

« Ma préoccupation, c’est d’abord les blessés, mais je suis assez rassuré désormais. J’ai un jeune qui a une main plus touchée, il est toujours en observation, mais les trois autres sont sortis très vite de l’hôpital... Ils ont subi un choc, mais nous sommes passés à côtés du pire », souffle-t-il.

Un important déploiement de pompiers a permis de sécuriser rapidement le site.

Côté matériel, les dégâts sont plutôt légers : « Les installations ne sont pas touchées », précise le directeur, « mais nous avons un arrêté d’interdiction d’exploiter cette ligne de triage tant que nous n’aurons pas trouvé l’origine du point chaud qui a embrasé les poussières et revu l’installation. Mais nous allons travailler avec l’administration et trouver une solution. »

L’activité du site n’est pas arrêtée, une ligne de triage étant toujours fonctionnelle. C’est le troisième incident qui touche ce site de Toury, après le vol d’un camion de produits phytosanitaires et la destruction de sa toiture par la grêle, en 2013.

L. S et H. C.

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité