Aller au contenu principal

Territoire
Le sous-préfet découvre les Huileries de Beauce

Accompagné du député Philippe Vigier, le sous-préfet de l'arrondissement de Châteaudun, Hervé Demay, a visité le 6 décembre les Huileries de Beauce, portées par la société PMA 28.

Le 6 décembre, à Châteaudun. Le sous-préfet de l'arrondissement, Hervé Demay (à g.), a découvert la presse à huile des Huileries de Beauce.
Le 6 décembre, à Châteaudun. Le sous-préfet de l'arrondissement, Hervé Demay (à g.), a découvert la presse à huile des Huileries de Beauce.
© H.C. - Horizons

Hervé Demay, sous-préfet de l'arrondissement de Châteaudun, a été invité le 6 décembre par le député ­Philippe Vigier à venir visiter les Huileries de Beauce de la société PMA 28, qui devraient lancer leur production dans quelques mois. Il y est reçu par son fondateur, Jean-Raymond Vanier, qui lui explique les tenants et aboutissants de son entreprise qu'il crée avec deux autres agriculteurs en 1989, autour de la production et le négoce de plantes médicinales et aromatiques, jusqu'à devenir l'une des premières entreprises mondiales de son domaine.

Intérêt pour les huiles

« Nous sommes plutôt en croissance, souligne Jean-Raymond Vanier. L'an dernier nous n'avons pas connu la crise et avons augmenté de 17 % notre chiffre d'affaires (14 millions d'euros). Ce n'était pas le moment de ne pas entrer de matières. En 2019, avec une holding, nous avons repris la société FruitOfood, qui produit des fruits séchés sous vide. Il y a une synergie avec PMA 28. Nous nous sommes intéressés au chanvre, pour le CBD* éventuellement mais c'est compliqué. En revanche, les graines sont riches en protéines et en huile. Alors nous nous sommes penchés sur les huiles. Alban Muller était intéressé mais nous avons monté seuls les Huileries de Beauce en octobre 2020. Comme nous cultivons des plantes à bas intrants sur des aires d'alimentation de captage, nous avons obtenu des aides de l'Agence de l'eau Loire-Bretagne et du Plan de relance. Nous avons investi 1,7 million d'euros ».

Les Huileries de Beauce sont donc installées à Châteaudun dans un bâtiment existant, sans activité depuis vingt-cinq ans, situé à proximité de son site de stockage et racheté par PMA 28 en 2018. « C'est tout naturellement que nous avons installé le projet ici », souligne le P.-D.G. Six mois de travaux seront nécessaires pour mener à bien le projet.

Début des essais ce ­mois-­ci

Le site devrait donc bientôt réceptionner des graines locales de tournesol, lin, chardon-Marie, onagre, bourrache, cameline, chanvre et autre chia, cultivées en bio ou en traditionnel. Elles seront soigneusement triées et décortiquées avant d'être pressées dans une presse française de la marque Olexa. Les huiles seront ensuite filtrées, stockées et conditionnées. Les premiers essais démarrent ce mois-ci. « C'est remarquable », a conclu sobrement Hervé Demay à l'issue de sa visite.


*Cannabidiol : cannabinoïde non psychotrope extrait du chanvre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
La moisson est terminée dans le département et des tendances se dessinent, sans résultats définitifs pour l'instant.
Les tendances de la moisson en Loir-et-Cher
Les chiffres des rendements concernant les céréales sont chaque année grandement attendus. Frédéric Cadoux, conseiller grandes…
Publicité