Aller au contenu principal

Le Syndicat prim’holstein prône le génotypage

Le Syndicat prim’holstein d’Eure-et-Loir a organisé sa « Journée » le 15 décembre à Chassant puis à Frazé, sur le thème du génotypage des animaux.

Le 15 décembre, à Chassant. Les éleveurs prim’holstein se sont retrouvés au Gaec du Grenouillet pour la Journée organisée par le syndicat d’Eure-et-Loir de la race.
Le 15 décembre, à Chassant. Les éleveurs prim’holstein se sont retrouvés au Gaec du Grenouillet pour la Journée organisée par le syndicat d’Eure-et-Loir de la race.

C’est au Gaec du Grenouillet à Chassant que les éleveurs ont rendez-vous le 15 décembre, pour la Journée organisée par le Syndicat prim’holstein d’Eure-et-Loir présidé par Pascal Caron.

Et ce n’est pas tout à fait par hasard si cette réunion se déroule chez Laurent et Bruno Prelle. En effet, les éleveurs ont mis en place le génotypage de leur troupeau, thème qui sert de fil rouge à cette réunion.

« Nous essayons de pousser cette pratique, ça se fait beaucoup ailleurs, mais nous avons du mal à le mettre en place dans le département », pointe Pascal Caron.

Ce thème est ainsi largement développé après l’assemblée générale statutaire du Syndicat qui s’est déroulée l’après-midi dans la salle des fêtes de Frazé. Mathieu Chambrial, de la société Origen plus, est intervenu sur les intérêts du génotypage, relayé par le témoignages de quelques éleveurs.

À titre d’exemple, le génotypage réalisé sur le cheptel de génisses du Gaec du Grenouillet a permis de déceler une perle, un animal bien au-dessus du lot. Pour le plus grand bénéfice de l’élevage.

Un élevage par ailleurs exemplaire. « Le Gaec du Grenouillet est leader en production du département. Il a un niveau de génétique élevé qu’il a constitué au sein du troupeau. Il est au-dessus de tout le monde, même sans robot », a ainsi souligné le président Pascal Caron.

De fait, les chiffres sont éloquents : Laurent et Bruno Prelle comptent six vaches classées dans les meilleures carrières du département, dont les deux premières : Sultane et Tatane. L’élevage se place en tête du bilan de la production laitière en Eure-et-Loir et garderait cette place même si on y intégrait les élevages robotisés...

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité