Aller au contenu principal

Social
Le Tesa simplifié prolongé jusqu’au 31 décembre 2023

La MSA salue la décision de prolonger la possibilité d'utiliser le titre emploi simplifié agricole, ou Tesa simplifié, pour l'embauche d'un salarié en CDD, jusqu'en décembre 2023.

Travailleurs agricoles dans un champ.
© Archives - Horizons

Le Tesa simplifié permet d’embaucher un salarié en contrat à durée déterminée (CDD), quels que soient le secteur d'activité professionnelle et l’effectif salarié. Il est particulièrement adapté pour recruter des travailleurs occasionnels ou des CDD dans le cadre d'un accroissement temporaire d'activité.

Il permet aussi de remplacer un salarié absent, le chef ou le collaborateur d'exploitation/d'entreprise, un aidant familial ou un associé d'exploitation.

Plusieurs formalités, une seule déclaration

Le Tesa simplifié permet d'effectuer plusieurs formalités en une seule déclaration. Au moment de l'embauche d'un salarié : la déclaration préalable à l'embauche, le contrat de travail l'immatriculation du salarié, le signalement au service de santé au travail, l'inscription sur le registre unique du personnel (RUP) et la demande de bénéfice des exonérations de cotisations patronales pour l'emploi d'un travailleur occasionnel.

À l'issue de la relation de travail : le bulletin de paie, la conservation du double du bulletin de paie, la déclaration trimestrielle des salaires, l'attestation Pôle emploi et la déclaration annuelle des salaires à réaliser auprès des services fiscaux.

La MSA salue la décision de prolonger ce dispositif. Le Tesa simplifié apporte un réel gain en matière de simplification des démarches administratives à accomplir par les employeurs de main-d’œuvre.

+ d'infos :

Retrouvez toutes les informations concernant le Tesa simplifié.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
À Cergy (Val-d'Oise), lundi 28 novembre. De gauche à droite, Vincent Hornet, Audrey Chantepie et Florian Léchaudé décrivent leur quotidien difficile.
Les producteurs de la plaine maraîchère de Cergy en plein désarroi
Le long de l'Oise, la plaine maraîchère de Cergy (Val-d'Oise) compte huit producteurs qui exploitent environ 80 hectares. Depuis…
Afin d'offrir un abri à la faune sauvage, Philippine Allard a planté du Sinapis arvensis (moutarde des champs) en bout de champ.
Philippine Allard, cheffe d'exploitation
Agricultrice à Charsonville (Loiret), Philippine Allard veut valoriser la place de la femme dans les exploitations céréalières.
Le broyage de la paille est plus fin qu'avec les broyeurs montés originellement.
Redekop : mieux répartir les pailles et broyer plus fin
Dans notre nouveau dossier Moissonneuses-batteuses, nous proposons un focus (avec vidéo) sur le broyeur du constructeur canadien…
De g. à d.	: Samuel Vandaele, Olivier Barnay, Christophe Hillairet, Marc Guillaume et Guillaume Lefort.
Les chambres d'Agriculture engagent un rapport de force avec l'État
La session d'automne de la chambre d'Agriculture de région Île-de-France s'est tenue le 29 novembre à Paris sur fond de tensions…
Concours Miss France agricole junior : « J’ai à cœur de défendre l’agriculture et de mettre en avant tous les jeunes passionnés »
Fille d'un éleveur laitier seine-et-marnais, Océane Ney participe au concours de Miss France agricole dans la catégorie junior.
Publicité