Aller au contenu principal

Le théâtre caché de Jean-Jacques Adam

Arrivé en Loir-et-Cher en 2011, Jean-Jacques Adam a relancé le théâtre Monsabré et ainsi redonné vie à un quartier de Blois.

« C’est en inscrivant mes enfants à l’école Monsabré que j’ai vu pour la première fois ce théâtre abandonné. »

Quand il a découvert ce lieu, caché au cœur d’une école privée du quartier Vienne de Blois (Loir-et-Cher), Jean-Jacques Adam est tombé en émerveillement. « C’est en inscrivant mes enfants à l’école Monsabré que j’ai vu pour la première fois ce théâtre abandonné. »

Au fil des mois, il intègre l’association des parents d’élèves, en devient président et décide de rendre au théâtre son aura passée avec l’appui de la directrice et de la Fondation Dillard, gestionnaire des bâtiments du Diocèse, propriétaire de l’école. « Pendant la guerre, le quartier a été détruit en grande partie et, en 1945, un curé a décidé de créer un théâtre pour les enfants. »

Cette salle en pente et ces fauteuils rouges d’époque ont vu passer des artistes locaux mais aussi des célébrités comme les frères Taloche.

Monsabré rappelle l’ambiance d’un petit théâtre parisien qui sent bon la convivialité.

« Dès le départ, j’ai voulu que cette salle soit ouverte à tout : des one man show, des concerts de rock ou de classique, des conférences et bientôt, de la danse et des projections de films. »

Depuis longtemps, Jean-Jacques Adam est sensible à la culture et au contact humain. Il a débuté sa carrière professionnelle sur les ondes et a animé le « morning » sur Fun radio jusqu’en 1990.

La vie, avec ses joies et ses peines, l’a amené à devenir assureur puis gérant d’un tabac-presse à Orléans (Loiret), mais c’est l’amour qui l’a conduit en Loir-et-Cher en 2010.

« Ce théâtre m’a sorti de la maladie. Les douleurs au dos, on les sent toujours mais on ne les supporte pas de la même manière. Dans la journée, je n’y pense pas », confie Jean-Jacques Adam, victime d’un grave problème de santé le rendant en invalidité professionnelle.

Le premier spectacle du théâtre Monsabré a été monté en 2013 avec le directeur du Musée de la Résistance de la ville, Laurent Quilichini.

Depuis, les spectacles s’enchaînent, le quartier Vienne se dynamise et les projets ne manquent pas pour qu’on entende parler de ce petit théâtre.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire
Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire…
Publicité