Aller au contenu principal

Le triage et le stockage des grains détaillés à Néron

La société Maillard a organisé le 16 septembre dans la ferme de Romain Lhopiteau, à Néron (Eure-et-Loir), une journée technique dédiée au stockage, au triage et à la manutention du grain.

De plus en plus d'agriculteurs stockent, nettoient et trient leurs grains à la ferme. Ces pratiques sont plus particulièrement répandues en agriculture biologiques pour plusieurs raisons.

Déjà parce qu'ils sèment souvent des mélanges, céréales et légumineuses par exemple, et qu'il faut les séparer après la récolte. Ensuite, parce que le maillage de silos consacrés aux produits bios n'est pas très dense sur le territoire. Et enfin, de nombreux agriculteurs vendent ou transforment eux-même leur production.

Romain Lhopiteau, agriculteur bio installé à Néron, coche toutes ces cases.

Or, pour mener à bien ces opérations sur son exploitation, l'agriculteur a fait appel à Philippe Menant, qui dirige la société Maillard, basée à Clévilliers et spécialisée dans ses solutions.

C'est ainsi que l'idée d'organiser une journée technique sur ce thème à germée et s'est concrétisée, avec le concours de Bio-Centre, le 16 septembre chez Romain Lhopiteau. En effet, intégrer stockage, nettoyage et triage dans sa ferme ne se fait pas en claquant des doigts.

« Je commence en cernant les besoins de l'agriculteur en matériel, c'est assez simple, ensuite, trouver une solution adaptée est plus compliqué », a expliqué Philippe Menant.

Ainsi, le triage est complexe et dépend de la suite  : le grain est-il destiné à la malterie, à l'huilerie, à l'ensachage… ? Philippe Menant réalise donc un audit, analyse les besoins, les contraintes, les connaissances de l'agriculteur, le temps qu'il peut consacrer à ces procédures, ou encore la puissance électrique nécessaire, les caractéristiques du bâti, les démarches administratives, les demandes de subventions (PCAE), les financements… bref, la faisabilité du projet.

« Il faut trouver une solution qui corresponde à un budget et qui amène une rentabilité, a-t-il pointé. Mon métier s'apparente à celui d'un architecte ».

« Je cherchais une solution de triage et de stockage, a confié Romain Lhopiteau. J'ai fait venir plusieurs entreprises mais aucune n'a réussi a répondre à la demande, sauf lui. J'avais besoin de stocker dans de bonnes conditions, il a réorganisé mes silos de séparation de cultures associées, il m'a fait découvrir une trieuse d'une marque italienne dont la conception m'a plue. Je devais pouvoir vendre à différents marchés, de façon plus indépendante, et je fais un peu de transformation à la ferme. Ce qui m'a poussé à agir c'est que l'an dernier, deux camions d'orge brassicole m'ont été refusés par la malterie car pas calibrée, avec un trieur ça ne me serait pas arrivé… ».

Hervé Colin

Photo : Le 16 septembre, à Néron. Philippe Menant (à g.) a expliqué les objectifs que se fixe sa société, Maillard, pour répondre aux besoins de triage, stockage et manutention des grains des agriculteurs.

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Publicité