Aller au contenu principal

Intempéries
Le vignoble loir-et-chérien touché par la gelée noire

Le froid a mordu fort le vignoble loir-et-chérien la semaine dernière. Avec trois jours de gel, des températures descendues jusqu'à - 7 °C et de l'humidité, des dégâts ont été constatés sur les vignes. Cependant, il est encore trop tôt pour dresser une tendance.

Les 6, 7 et 8 avril, les températures sont descendues jusqu'à - 5 °C voire - 7 °C par endroits, impactant les vignes loir-et-chériennes. Il est encore trop tôt pour dresser une tendance.

Brieuc Ménager, conseiller viticole à la chambre d'Agriculture de Loir-et-Cher, explique : « Une grosse masse d'air froid a causé une gelée advective. Nous avons fait des petits tours de vigne, nous avons constaté qu'il y a des dégâts non négligeables, mais nous ne pouvons pas encore le quantifier ».

Le mardi matin, les relevés de température se situaient entre - 5 °C à - 7 °C. Dans la nuit du mardi au mercredi, l'humidité a amplifié le phénomène.

Les températures relevées le mercredi matin se situaient entre - 3 °C et - 5 °C, mais « l'humidité était plus préjudiciable pour la vigne », pointe Brieuc Ménager.

Parmi les différents cépages du vignoble loir-et-chérien, « les plus précoces tels que le chardonnay, le gamay, le pinot noir ont été plus impactés, souligne le conseiller. Mais mercredi matin, nous avons vu des cépages moins avancés tels que le sauvignon subir des dégâts à cause de l'humidité présente ».

En fonction des cépages, les vignes étaient plus ou moins avancées : du stade bourgeon dans le coton à pointes vertes, voire sortie de feuille pour les cépages les plus précoces. Les vignerons ont déployé les dispositifs antigel : écrans de fumée, tours, bougies.

Mais cette gelée noire a mordu fort. Il faudra attendre encore pour avoir une vue d'ensemble et dresser un bilan des dégâts, le froid étant revenu cette semaine.

Photos : © Brieuc Ménager - CA 41

Les plus lus

Le cressiculteur essonnien Mikaël Morizot chez Top chef le 5 mai
Le cressiculteur Mikaël Morizot a participé à l'émission Top chef. L'émission sera diffusée mercredi 5 mai à 23 h 15 sur M6. L'…
Asperges : la fraîcheur fait la qualité
Charles Lemarié a repris en 2014 la production d’asperges initiée par son père sur l’exploitation de polyculture, en parallèle de…
JA 77 : un groupe communication qui fourmille d'idées
Depuis un an, un groupe communication s’est constitué au sein de JA 77. Très actif sur les réseaux sociaux, ce groupe souhaite…
Alain Denizet publie sur la disparition de l'abbé Delarue
L'historien Alain Denizet publie Le Roman vrai du curé de Châtenay 1871-1914, et revient sur un fait divers qui a défrayé la…
Benjamin Challes, un éleveur bien dans ses baskets
Les élus du Pays de Dreux (Eure-et-Loir) ont visité, le 8 avril, l'exploitation de Benjamin Challes, qui produit des volailles…
La saison va bientôt démarrer à la Fraiseraie de Sours
La fraiseraie de la Ferme du château, à Sours (Eure-et-Loire), dispose désormais de trois serres pour produire ses fraises, qui…
Publicité