Aller au contenu principal

Le Visio-Crop de Luc Lorin : un outil prospectif et performant

Agriculteur à Digny, Luc Lorin a développé Visio-Crop, un outil qui permet d’anticiper les stades des cultures et de prévoir les maladies en fonction de la météo.

Passionné d’informatique, de technique, de météorologie et d’agronomie, l’agriculteur Luc Lorin, installé à Digny, a développé patiemment une série d’outils d’aide à la décision (OAD).

«  Au début j’ai fait ce travail à titre personnel, je souhaitais obtenir des prévisions de stades de culture, de risque maladie ou améliorer la modulation de l’azote. Et puis, j’ai commencé à commercialiser avec des boîtes de phytosanitaires  ».

En travaillant sur les essais réalisés par les chambres d’Agriculture, l’agriculteur a continué à perfectionner ses modèles et les a élargis à toutes les régions productrices et toutes les cultures.

«  Je collecte des données météo qui alimentent mon modèle, explique-t-il. Ensuite, ça me ressort des données de stades et de maladies de nombreux pays d’Europe. Il y a des pays qui nous embêtent, en particulier sur la mer Noire. Prévoir ce qui se passe là-bas permet d’anticiper le marché  ». Luc Lorin réussit à se procurer de la donnée sur ces pays, et y est allé à de nombreuses reprises pour avancer sur l’ensemble des modèles des pays de l’Est.

Puis il a continué avec la Chine, les États-Unis, l’Argentine…

Récemment, il a travaillé avec des entreprises comme Glencore autour de ses modèles de prévisions de rendement ou avec des semenciers.

Depuis 2015, il agit également comme consultant auprès d’exploitants français installés en Roumanie sur de très grandes surfaces. «  Anticiper leur permet de programmer leurs chantiers, sinon, tout se télescope  », pointe-t-il.

Aujourd’hui, Luc Lorin communique sur Twitter, où il compte plusieurs milliers d’abonnés, et a ouvert un site Internet  : visio-crop.fr.

«  Avant, c’était gratuit, je donnais tout, mais depuis octobre c’est sur abonnement.  » Car ce travail lui demande beaucoup de temps, à minima quelques heures de travail chaque nuit.

Hervé Colin

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Dès le redémarrage de l'usine, l'entreprise proposera de multiples produits issus de la transformation du chanvre.
Prête pour un redémarrage au printemps, Gâtichanvre cherche des producteurs
Reprise à l'été 2021 par un agriculteur et entrepreneur eurélien, l'entreprise essonnienne Gâtichanvre devrait redémarrer d'ici…
Le 25 octobre, à Ouarville. Pour Alexandre Besnard, les débuts ont été difficiles mais la fin de saison ouvre de belles perspectives à La Tomate des frères Besnard.
La Tomate des frères Besnard est bien lancée
Pour faire le bilan de la première saison d'activité de La Tomate des frères Besnard, nous rencontrons Alexandre Besnard le 25 …
Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
De g. à d.	: Patrick Langlois, Jean-Marie Fortin, Pierre Coisnon et Sébastien Méry. Tous ont pris la parole pour évoquer le choc énergétique et son impact sur les filières agricoles et alimentaires.
Choc énergétique : les acteurs des filières alimentaires témoignent
Face à la colossale hausse du prix de l’électricité et du gaz, la FNSEA du Loiret a réuni les acteurs des filières alimentaires…
Afin d'offrir un abri à la faune sauvage, Philippine Allard a planté du Sinapis arvensis (moutarde des champs) en bout de champ.
Philippine Allard, cheffe d'exploitation
Agricultrice à Charsonville (Loiret), Philippine Allard veut valoriser la place de la femme dans les exploitations céréalières.
Le broyage de la paille est plus fin qu'avec les broyeurs montés originellement.
Redekop : mieux répartir les pailles et broyer plus fin
Dans notre nouveau dossier Moissonneuses-batteuses, nous proposons un focus (avec vidéo) sur le broyeur du constructeur canadien…
Publicité