Aller au contenu principal

Le Visio-Crop de Luc Lorin : un outil prospectif et performant

Agriculteur à Digny, Luc Lorin a développé Visio-Crop, un outil qui permet d’anticiper les stades des cultures et de prévoir les maladies en fonction de la météo.

Passionné d’informatique, de technique, de météorologie et d’agronomie, l’agriculteur Luc Lorin, installé à Digny, a développé patiemment une série d’outils d’aide à la décision (OAD).

«  Au début j’ai fait ce travail à titre personnel, je souhaitais obtenir des prévisions de stades de culture, de risque maladie ou améliorer la modulation de l’azote. Et puis, j’ai commencé à commercialiser avec des boîtes de phytosanitaires  ».

En travaillant sur les essais réalisés par les chambres d’Agriculture, l’agriculteur a continué à perfectionner ses modèles et les a élargis à toutes les régions productrices et toutes les cultures.

«  Je collecte des données météo qui alimentent mon modèle, explique-t-il. Ensuite, ça me ressort des données de stades et de maladies de nombreux pays d’Europe. Il y a des pays qui nous embêtent, en particulier sur la mer Noire. Prévoir ce qui se passe là-bas permet d’anticiper le marché  ». Luc Lorin réussit à se procurer de la donnée sur ces pays, et y est allé à de nombreuses reprises pour avancer sur l’ensemble des modèles des pays de l’Est.

Puis il a continué avec la Chine, les États-Unis, l’Argentine…

Récemment, il a travaillé avec des entreprises comme Glencore autour de ses modèles de prévisions de rendement ou avec des semenciers.

Depuis 2015, il agit également comme consultant auprès d’exploitants français installés en Roumanie sur de très grandes surfaces. «  Anticiper leur permet de programmer leurs chantiers, sinon, tout se télescope  », pointe-t-il.

Aujourd’hui, Luc Lorin communique sur Twitter, où il compte plusieurs milliers d’abonnés, et a ouvert un site Internet  : visio-crop.fr.

«  Avant, c’était gratuit, je donnais tout, mais depuis octobre c’est sur abonnement.  » Car ce travail lui demande beaucoup de temps, à minima quelques heures de travail chaque nuit.

Hervé Colin

Les plus lus

Pierre Bot (Archives)
Pierre Bot : « Saclay : pas besoin de tuer la ZPNAF pour tuer l'agriculture »
Agriculteur à Saclay (Essonne), Pierre Bot est président de la commission Nouvelles formes d'agriculture et administrateur de la…
Vincent Michelet montre la graine au stade «	germée 2 cm	» dont raffolent les corbeaux.
Appel aux agriculteurs pour réclamer une indemnisation des dégâts de corvidés
En juin, de nombreux agriculteurs constatent, comme à l'accoutumée, que les corbeaux et autres corvidés ont fait des semis leurs…
La Queue-en-Brie (Val-de-Marne), vendredi 21 mai. À l’occasion du lancement de la carte interactive des producteurs et de leurs points de vente en Île-de-France, les exploitants des Vergers de Champlain ont présenté leur activité, les panneaux sur les cultures de la cueillette, ainsi que le fonctionnement du QR code, qui permet d’obtenir des informations complémentaires.
Lancement d’une carte interactive des producteurs
Une carte interactive recensant les producteurs franciliens et leurs points de vente a été lancée par la chambre d’Agriculture.
Damien Chardon, exploitant agricole à Chevrainvilliers.
Les Fruits rouges de mon jardin et ses légumes
Depuis plus de vingt ans, Damien Chardon, exploitant agricole à Chevrainvilliers, s’est diversifié dans la production de fruits…
Le 13 juin, à Châteaudun. L'irrigation est un sujet important mais les animaux sont indispensables à la réussite de Plus belle la campagne.
Plus belle la campagne apporte l'irrigation à Châteaudun
Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir a organisé son opération Plus belle la campagne le 13 juin à Châteaudun, autour du thème de l'…
Le château de Cheverny recevra le salon des vins le week-end des 26 et 27 juin.
L'alliance entre le chocolat de Max Vauché et les vins
Le château de Cheverny accueille, pour la seconde édition, le salon des vins les 26 et 27 juin 2021. Toutes les régions de France…
Publicité