Aller au contenu principal

Le Visio-Crop de Luc Lorin : un outil prospectif et performant

Agriculteur à Digny, Luc Lorin a développé Visio-Crop, un outil qui permet d’anticiper les stades des cultures et de prévoir les maladies en fonction de la météo.

Passionné d’informatique, de technique, de météorologie et d’agronomie, l’agriculteur Luc Lorin, installé à Digny, a développé patiemment une série d’outils d’aide à la décision (OAD).

«  Au début j’ai fait ce travail à titre personnel, je souhaitais obtenir des prévisions de stades de culture, de risque maladie ou améliorer la modulation de l’azote. Et puis, j’ai commencé à commercialiser avec des boîtes de phytosanitaires  ».

En travaillant sur les essais réalisés par les chambres d’Agriculture, l’agriculteur a continué à perfectionner ses modèles et les a élargis à toutes les régions productrices et toutes les cultures.

«  Je collecte des données météo qui alimentent mon modèle, explique-t-il. Ensuite, ça me ressort des données de stades et de maladies de nombreux pays d’Europe. Il y a des pays qui nous embêtent, en particulier sur la mer Noire. Prévoir ce qui se passe là-bas permet d’anticiper le marché  ». Luc Lorin réussit à se procurer de la donnée sur ces pays, et y est allé à de nombreuses reprises pour avancer sur l’ensemble des modèles des pays de l’Est.

Puis il a continué avec la Chine, les États-Unis, l’Argentine…

Récemment, il a travaillé avec des entreprises comme Glencore autour de ses modèles de prévisions de rendement ou avec des semenciers.

Depuis 2015, il agit également comme consultant auprès d’exploitants français installés en Roumanie sur de très grandes surfaces. «  Anticiper leur permet de programmer leurs chantiers, sinon, tout se télescope  », pointe-t-il.

Aujourd’hui, Luc Lorin communique sur Twitter, où il compte plusieurs milliers d’abonnés, et a ouvert un site Internet  : visio-crop.fr.

«  Avant, c’était gratuit, je donnais tout, mais depuis octobre c’est sur abonnement.  » Car ce travail lui demande beaucoup de temps, à minima quelques heures de travail chaque nuit.

Hervé Colin

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Publicité