Aller au contenu principal

Le western anime le cœur d’une ferme eurélienne

Passionnée par les chevaux, Aude Dodart a repris l’exploitation familiale de Montigny-sur-Avre pour en faire une ferme équestre où elle élève des Paint horse et accueille stagiaires ou touristes tout au long de l’année.

Le 6 juillet à Montigny-sur-Avre. Aude et Emmanuel Dodart proposent un gîte au cœur de leur ferme équestre où ils élèvent des chevaux paint horse.

« C’est difficile d’être une femme chef d’exploitation, il ne se passe pas une journée sans que l’on vienne me demander si mes terres sont à vendre... ». Il y a dix-huit ans, Aude Dodart a repris avec son mari Emmanuel l’exploitation familiale de Montigny-sur-Avre pour en faire une ferme équestre.

Une jolie ferme à cour carrée du XIXe siècle, pleine de vie, nichée aux confins de l’Eure-et-Loir.

Au fil du temps, son activité a évoluée avec pour unique fil conducteur sa passion pour le cheval. Aujourd’hui, elle y élève des chevaux Paint horse — une race d’Amérique du Nord où le couple va régulièrement chercher des mères —, elle propose des cours et des stages d’équitation anglaise ou western, elle dispose d’un gîte pour huit personnes et produit blé, orge et colza sur ses terres.

« Les deux tiers de la récolte servent à nourrir les chevaux », explique-t-elle, « mais je fais travailler une entreprise depuis le début, je ne pouvais pas investir dans le matériel et les chevaux et c’est un choix qu’avait fait mon père déjà. »

Aude Dodart consacre donc l’essentiel de son énergie à la gestion de sa ferme équestre. « C’est de plus en plus difficile, la hausse de la TVA oblige certains à réduire la voilure. Tout le monde cherche à se spécialiser. Ici, loin d’un pôle urbain, le potentiel n’est pas très important. C’est pour ça que nous avons développé l’équitation western. Les chevaux Paint horse sont génétiquement sélectionnés, dressés spécifiquement, ils sont sécurisants. »

Et leur élevage, débuté il y a six ans, commence à porter ses fruits avec des bêtes euréliennes qui trustent les premières places des championnats de France et d’Europe de la race...

Si la ferme équestre de Montigny fait partie du réseau Bienvenue à la ferme, elle estime qu’il y a un essor de celles qui se consacrent aux produits fermiers et que les fermes équestres intéressent moins.

Quant au gîte, situé au cœur de la ferme, il est occupé les trois quarts du temps par les stagiaires du centre équestre : « Ça fonctionne par le bouche à oreille. La plupart du temps lorsqu’une famille vient, les enfants font de l’équitation pendant que les parents visitent le coin. Mais c’est assez difficile, il faut l’envisager sur du long terme. Si on remplit bien le weekend, l’été c’est plus compliqué... »

Pour visiter le site web de la ferme équestre de Montigny, cliquez ici  ! 

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Cintrat
Le brasseur Emmanuel Cintrat passe à la vitesse supérieure
Emmanuel Cintrat, agriculteur et brasseur à Voise, a augmenté la capacité de production de sa bière artisanale, La Voisine.
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Julien de Clédat et sa porte de ruche connectée
Passionné par l’apiculture, Julien de Clédat a décidé d’aider les apiculteurs à gérer leurs ruches grâce à sa porte connectée…
Publicité