Aller au contenu principal

Léa Poplin, nouvelle sous-préfète de Vendôme, a fait sa rentrée

Mardi 11 septembre, la nouvelle sous-préfète de Vendôme, Léa Poplin, a visité le lycée agricole d’Areines.

Après treize année dans l’administration pénitentiaire, Léa Poplin, a pris ses fonctions de sous-préfète de Vendôme depuis mi-août. Se définissant comme « un chef d’orchestre pour aider au développement du territoire », cette jeune femme de 35 ans qui souhaite « être sur le terrain le plus souvent possible » a fait sa rentrée sur les bancs du lycée d’Areines le 11 septembre dernier.

Après une rapide présentation de l’enseignement agricole dans le département, la sous-préfete a visionné un film promotionnel qui présente, avec humour, les différentes formations dispensées dans les trois établissements qui forment l’établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricole du Loir-et-Cher (EPLEFPA 41).

« Il y a tant de métiers à découvrir dans les formations agricoles, notre établissement départemental basé sur Blois, Vendôme et Montoire-sur-le-Loir en est le reflet avec plus d’une vingtaine de formations proposées », affirme Gwenaëlle Lepage, Directrice de l’EPLEFPA 41.

« C’est l’un des plus importants EPL de France. Nous disposons de deux exploitations agricoles en polyculture-élevage (à Areines et Villavard) et de serres horticoles pour permettre aux élèves d’avoir de véritables ateliers pédagogiques concrets », complète Arnaud Bessé, 1er vice-président de la chambre d’Agriculture 41 et président du conseil d’administration lui ont présenté rapidement. « Des structures grandeur nature qui répondent aux exigences professionnelles d’aujourd’hui, gage d’une formation de qualité ».

Léa Poplin a apprécié cette initiative de faire un film « décalé », avec une pointe d’humour, qui est selon elle « l’un des meilleurs moyens pour accrocher immédiatement ».

La visite officielle s’est poursuivie par un tour du lycée et de ses récentes infrastructures, notamment l’animalerie dédiée à l’expérimentation animale, qui est unique en France.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
Vendredi 8 juillet, à Garancières-en-Beauce. Dans le cadre de l'entraide, Pascal Laya bat la parcelle de colza d'un ami.
L'Eure-et-Loir vit au rythme de la moisson
Depuis le début du mois, la pluie a cédé la place au grand bleu, la moisson bat son plein en Eure-et-Loir. Quelques tours de…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
Publicité