Aller au contenu principal

Équitation
L’équipe de France de para-dressage en stage à Lamotte-Beuvron

L’équipe de France de para-dressage a débuté l’année par un stage de trois jours au Parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron. Une revue d’effectifs dans l’optique des Jeux paralympiques de Tokyo l’été prochain.

Les 5, 6 et 7 janvier, l’équipe de France de para-dressage a effectué un stage à Lamotte-Beuvron. Celui-ci a réuni six cavaliers et leurs chevaux . Entraînement, travail mental, vidéo et entretiens individuels figuraient au programme.

La session s’est terminée par une compétition en présence d’un juge international.

Pour les grades 1, 2 et 3 — le grade 1 caractérise les handicaps les plus importants, le grade 5 les handicaps plus légers —, l’aire d’évolution du para-dressage est un rectangle de 40 x 20 m. Pour les grades 4 et 5, celui-ci mesure 60 x 20 m.

Les cavaliers réalisent des figures imposées et des figures libres en musique. Pour le grade 1, les exercices s’effectuent au pas. Pour les grades 2 et 3, pas et trot sont prévus. Pour les grades supérieurs, on retrouve les deux allures précédentes et le galop.

Un second stage aura lieu les 15, 16 et 17 février. Puis six compétions s’enchaîneront de mars à juin avant les Jeux paralympiques de Tokyo (Japon) du 24 août au 5 septembre prochains. La France y sera représentée par trois cavaliers. Chiara Zenati étant invitée d’office, il ne reste que deux places.

Le para-dressage en France, c’est une centaine de cavaliers, dont dix participent aux compétitions internationales.

Fanny Delaval, conseillère technique nationale, déclare : « Nous mettons en place les conditions permettant aux cavaliers d’être performants. À Tokyo, nous espérons bien figurer. En 2024, à Paris, nous visons une médaille par grade et une médaille par équipe ».

Entraîneur et sélectionneur national, Philippe Célérier tient un discours similaire : « Le rassemblement permet de voir où en sont les effectifs. Nous fixons des objectifs pour les stages et les compétitions à venir. Nous nous servons de la saison passée pour voir les pistes d’amélioration. 2024 arrivera vite. Cavaliers et chevaux sont des athlètes. Nous les mettons dans les conditions pour qu’ils soient performants. »

Retrouvez ci-dessous le portrait de Chiara Zenati, réalisé en mai dernier par Handisport TV :

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité