Aller au contenu principal

Les 3 P’tits cornichons : une aventure familiale

Florence et Valère Pinson se sont lancés dans une diversification de production, conditionnement et vente de cornichons sur leur ferme d’Épeautrolles.

« Il y a un moment où l’on se dit  : on y va  ! L’agriculture change, nous avions envie de prendre une nouvelle initiative sur notre exploitation et de proposer un produit de qualité que nous maitriserions de A à Z », explique Florence Pinson que nous avons rencontrée lors des dernières Artisanales. Donc, avec son mari Valère, ils se sont lancés dans une diversification sur leur ferme de Mizeray à Épeautrolles. Ainsi, au-delà des cultures spécialisées plants de pommes de terre, oignons, et autres céréales, ils cultivent désormais des cornichons et en assurent le conditionnement et la commercialisation en circuit court à travers leur société  : Les 3 P’tits cornichons.

Beaucoup de main d’œuvre
« Nous nous sommes lancés dans une aventure familiale. Nous avons trois enfants et c’est de là que vient le nom. Chaque enfant — Octave, Elliot et Victoire — est associé à un calibre de fruit  : très fin, fin et moyen. Si nous avons choisi le cornichon, c’est parce que trop peu sont produits en France. L’essentiel est importé. On peut produire en France mais pas au même coût. C’est une culture qui demande beaucoup de main d’œuvre au moment de la cueillette », précise-t-elle.
Leurs cornichons sont cultivés en agriculture raisonnée, sans insecticide, ni herbicide. L’irrigation est nécessaire pour faciliter la croissance régulière des plantes et pour garantir le calibre. Les fruits sont cueillis, lavés et aussitôt conditionnés dans leur laboratoire pour préserver toute leur fraicheur et leur croquant. Ils y ajoutent simplement une saumure maison, constituée d’ingrédients sélectionnés qui privilégie des partenaires locaux. Et il ne reste qu’à les goûter…

Hervé Colin

Où trouver ces cornichons  ?
Pour découvrir ce côté croquant allié à la douceur de leur saumure  : directement à la ferme en envoyant un mail avec votre numéro de téléphone à info@lestroisptitscornichons.fr ou en consultant la liste de leurs points de vente en Eure-et-Loir sur leur site Internet  : www.lestroisptitscornichons.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Baisse attendue du résultat des exploitations en 2020
Le CERFrance alliance Centre a livré les chiffres de son panorama des exploitations euréliennes. Rencontre avec son directeur,…
Pa'dou, ou la patate douce acclimatée en Eure-et-Loir
Séverine et Rodolphe Pichard, installés sur leur ferme de Louasville, sont à l'origine de l'introduction de la culture de la…
« Nos décideurs se fichent de nous  ! »
Betteravier à Villexanton (Loir-et-Cher) pour le compte de Tereos, Bertrand Menon accuse une perte de rendement de 50  % à cause…
Le Gaec Perron est équipé d’un robot de traite depuis 2013. Celui-ci sera renouvelé en 2021.
Julien Perron, éleveur-multiplicateur
Installé en Gaec à Sainte-Anne (Loir-et-Cher), Julien Perron produit du lait de vache et multiplie des semences certifiées de…
Benjamin Demailly, nouveau président du PNR du Vexin français
Benjamin Demailly, 26 ans, vient de prendre la présidence du Parc naturel régional (PNR) du Vexin français. Portrait.
Publicité