Aller au contenu principal

Les agriculteurs demandent des comptes à l’administration régionale

Cinq cents agriculteurs des réseaux FRSEA et Jeunes agriculteurs de la région Centre Val-de-Loire ont manifesté devant la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF), à Orléans, le 14 septembre.

La colère des agriculteurs est montée d’un cran mercredi 14 septembre.

Ils étaient cinq cents de toute la région Centre Val-de-Loire, rassemblés devant la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf) à Orléans pour faire entendre leurs revendications.

« Les pertes globales pour la région toutes productions confondues sont estimées à plus de 1,2 milliard d’euros », a insisté Eric Thirouin, président de la FRSEA Centre.

Pour aider les agriculteurs, les syndicats veulent : un accès facilité aux prêts de trésorerie par des garanties bancaires négociées collectivement, le dégrèvement total de la taxe foncière sur les propriétés non bâties pour alléger les charges, un soutien exceptionnel de l’Union européenne, l’abondement d’un fond pour la prise en charge partielle d’intérêt d’emprunts ou de restructuration des prêts ainsi qu’un soutien à la MSA afin de prendre en charge les cotisations de certains exploitants.

Après avoir porté leurs revendications directement au ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, début septembre, les représentants syndicaux attendaient que l’Etat prenne des mesures rapidement.

« Le ministre connaît parfaitement la situation des agriculteurs mais il n’a pas la volonté d’intervenir », déplore Didier Delory, secrétaire général de la FDSEA 41, avant de poursuivre : « ce n’est pas acceptable et la crise actuelle touche aussi, par exemple, les coopératives et les concessionnaires de machines agricoles, c’est toute une économie parallèle qui va s’arrêter ! ».

Au cours de la manifestation, le directeur de la Draaf Centre Val-de-Loire, Jean-Roch Gaillet, est venu dialoguer avec les syndicalistes. Il a annoncé un dégrèvement de 45 % de la taxe foncière sur les propriétés non bâties pour le département du Loir-et-Cher.

Une réponse non satisfaisante pour les syndicats. Avant de repartir, les agriculteurs ont déversé oignons, paille et pommes de terre devant les grilles de la Draaf avant d’être repoussés à coup de bombes lacrymogènes par les forces de l’ordre.

Chloé Cartier-Santino

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
« Faisons valoir la qualité de notre agriculture par une montée en gamme de nos productions »
Agriculteur à Bouville (Essonne), Frédéric Arnoult est président de l’Union de l’Essonne et administrateur de la FDSEA Île-de-…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire
Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire…
Publicité