Aller au contenu principal

Les agriculteurs manifesteront à Paris à la rentrée

Les syndicats FNSEA et JA appellent les agriculteurs de toute la France à manifester le 3 septembre à Paris.

La FNSEA et les JA lancent une grande mobilisation nationale à Paris le 3 septembre avec la convergence de tracteurs, venus de toute la France, vers la capitale.
L’enjeu est d’interpeller la France et l’Europe sur une crise agricole qui empêche, tous les jours un peu plus, les exploitants, toutes productions confondues, d’exercer librement  leur métier. Ras le bol des contraintes, de cette volatilité des prix, des contrôles, des charges qui explosent, des excès de paperasserie et d’une sur administration qui brident toute volonté d’entreprendre.
« Si les éleveurs s’expriment aujourd’hui, nous avons nous aussi déjà maintes fois rappelé dans nos actions précédentes les incohérences de cette politique agricole. Cette fois, si  tous les paysans français sont prêts à véritablement enfoncer le clou, nous devons être présents. Comme en 2010 (panorama photo ci-dessous), il faut mettre sous pression les élites parisiennes en montrant que nous refusons d’être les sacrifiés d’orientations politiques qui vont faire mourir l’agriculture française. L’objectif est  d’exprimer notre colère et notre détermination à nos décideurs, députés, sénateurs, ministres et président de la République, afin que chacun prenne conscience du malaise agricole. Depuis  maintenant 25 ans, notre métier est secoué tous les deux ou trois ans par une nouvelle réforme. Il nous faut une politique agricole ambitieuse sur le long terme et non pas de nouvelles mesures prises dans l’urgence tous les matins. Il est temps que nous puissions avancer sans tous ces « boulets » aux pieds, qui nous freinent, mais surtout nous découragent », expliquent dans un texte commun, publié ce matin dans Horizons Centre Ile de France, les présidents des quatre FDSEA d’Ile-de-France, Damien Greffin, de Seine-et-Marne, Arnaud Rousseau, d’Eure-et-Loir, Jean-Michel Gouache, et de Loir-et-Cher, Florent Leprêtre.
La FNSEA demande « un vrai cap pour l’agriculture française ». Elle fixe une liste de revendications politiques : « 1. Sortir de la crise maintenant ! Chaque acteur doit prendre ses responsabilités pour donner vite de l’oxygène aux trésoreries des éleveurs. Les paysans veulent des actes, des prix, des justes prix. 2. Fixer un cap stratégique pour une agriculture riche de ses diversités. Il est temps d’établir une véritable stratégie de long terme. Nous organiserons en ce sens une convergence de tracteurs le 3 septembre à Paris. Nous porterons une plateforme de revendications et attendrons, ce même jour, des réponses de la part des ministres et parlementaires, que nous inviterons en pré-rentrée. 3. Que l’Europe joue enfin son rôle ! Depuis très longtemps nous demandons plus, mais surtout mieux de l’Europe. La Commission doit jouer son rôle de régulateur en proposant des mesures des dégagements de marché. »
Par ailleurs, une délégation manifestera aussi le 7 septembre, à Bruxelles cette fois, durant le conseil des ministres de l’agriculture. 

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Cintrat
Le brasseur Emmanuel Cintrat passe à la vitesse supérieure
Emmanuel Cintrat, agriculteur et brasseur à Voise, a augmenté la capacité de production de sa bière artisanale, La Voisine.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Julien de Clédat et sa porte de ruche connectée
Passionné par l’apiculture, Julien de Clédat a décidé d’aider les apiculteurs à gérer leurs ruches grâce à sa porte connectée…
Publicité