Aller au contenu principal

Les agriculteurs s’invitent aux vœux de la député Aurore Bergé

Une centaine d’agriculteurs s’est invitée aux abords de la salle des fêtes du Perray-en-Yvelines le 31 janvier, là où la député Aurore Bergé organisait ses vœux.

Après le placardage d’affiches sur les façades de quatre permanences parlementaires le 24 janvier (Horizons du 1er février), les agriculteurs franciliens avaient prévenu : ils allaient continuer leurs actions. La promesse a été tenue une semaine plus tard, le 31 janvier.

Alors que la député yvelinoise Aurore Bergé (LREM) organisait ses vœux à la circonscription au Perray-en-Yvelines, une centaine d’agriculteurs s’est invitée aux abords de la salle des fêtes avec quelques tracteurs et des banderoles dénonçant la surcharge de taxes.

L’action se voulait pacifique et symbolique, d’autant que la députée avait invité la ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault. Cette dernière est d’ailleurs allée au contact des agriculteurs pour entendre leur colère et leurs revendications.

Parmi les manifestants, le président de Jeunes agriculteurs Île-de-France, Frédéric Arnoult, ainsi que le président du syndicat local de Houdan, François Lecoq, ont été très clairs. Ils sont revenus sur le vote de l’augmentation de la Redevance pollutions diffuses (RPD), sur l’importation massive de denrées alimentaires issues de pays où les contraintes de production et sanitaires ne sont pas les mêmes qu’en France, et sur le besoin, pour les exploitations françaises, de retrouver de la compétitivité.

La ministre a promis aux représentants agricoles présents un rendez-vous au ministère.

À travers cette action, les agriculteurs franciliens visaient de nouveau les quatre députés franciliens ayant voté en faveur de l’augmentation de la RPD. Présente dans la salle des fêtes au moment de la manifestation, la députée Aurore Bergé a refusé le dialogue avec les manifestants.

Seul le député yvelinois Bruno Millienne, dont la permanence avait été visée, est venu échanger.

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
Un excellent bilan pour FarmViz après un an d'activité
La société FarmViz est spécialisée dans la gestion de la ventilation du stockage des grains. Un an après le début de ses…
« Opération Parcelles fleuries : nourrir, communiquer et embellir »
Président du canton de Lizy-sur-Ourcq (Seine-et-Marne), Jean-Baptiste Benoist développe depuis 2017 une ­opération « Parcelles…
Publicité