Aller au contenu principal

Les aides au maintien à la bio rabotées de 25% en 2014, «année de transition» selon le ministère

«L'annonce d'une coupe franche de 25% sur les aides au maintien pour la récolte 2014 fait l'effet d'une douche froide», ont déclaré l'Apca (chambres d'agriculture), Coop de France (coopératives), la Fnab (agriculteurs bio) et le Synabio (entreprises bio) dans un communiqué, le 10 mars.

L'enveloppe disponible pour les aides bio (conversion et maintien) en 2014 est de 103 millions d'euros. « En 2014, ce que nous avions prévu en termes d’aides sur l’AB a été dépassé par le nombre d’hectares en reconversion et nous avons dépassé le budget », a déclaré Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture, en conférence de presse, le 10 mars. Car la totalité des demandes a atteint 114 millions d'euros en 2014. Selon le ministère «la priorité étant de payer l'aide à la conversion avec le montant maximum, il n'est pas possible de servir la totalité des aides au maintien». Au-delà de l'année 2014, dans le cadre du plan Ambition bio, le montant des aides permettant de soutenir la conversion ou le maintien en bio doit être de 160 millions d'euros en moyenne sur 2014/2020 pour atteindre 180 millions d'euros en fin de période. «A comparer aux 90 millions d'euros consacrés à ces aides en 2012, c'est bien un doublement des aides», poursuit-on au ministère. Et d'annoncer : «à partir de 2015, les aides bio seront financés par le 2ème pilier de la Pac, bénéficiant de la fongibilité entre années et entre dispositifs d'aide, ce qui permettra d'adapter les montants aux besoins réellement constatés».

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
Un excellent bilan pour FarmViz après un an d'activité
La société FarmViz est spécialisée dans la gestion de la ventilation du stockage des grains. Un an après le début de ses…
« Opération Parcelles fleuries : nourrir, communiquer et embellir »
Président du canton de Lizy-sur-Ourcq (Seine-et-Marne), Jean-Baptiste Benoist développe depuis 2017 une ­opération « Parcelles…
Publicité