Aller au contenu principal

Les aides d'urgences de l'UE vont «appuyer» le plan de soutien à l'élevage (S. Le Foll)

En ouverture du débat sur «la situation et l'avenir de l'agriculture» au Sénat le 6 octobre, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé que l'enveloppe française de 62,9 millions d'euros issue des mesures d'urgence proposées par la Commission européenne, le 15 septembre, viendra "appuyer le plan de soutien français" annoncé par le gouvernement le 3 septembre.

© V. Marmuse / CAIA

Autrement dit, l'enveloppe européenne viendra abonder le plan français. Le ministre répondait à l'interpellation du président de la FNSEA Xavier Beulin, qui avait demandé le 30 septembre, dans une lettre adressée au Premier ministre que cette enveloppe soit «résolument consacrée à abonder ces mesures».

Les plus lus

Un projet de la Scael présenté au ministre Olivier Dussopt
Le ministre Olivier Dussopt est allé à la découverte du projet Sensoriel développé par le groupe coopératif Scael autour du…
Réussir son colza avec la Chambre et Terres Inovia
Deux visites d'essais ont été organisées par la chambre d'Agriculture en partenariat avec Terres Inovia. Le 10 mai, autour de la…
Les 9 et 10 juin, plateforme bio, conventionnelle et élevage
La troisième plateforme de la chambre d'Agriculture aura lieu les 9 et 10 juin à Saint-Martin-de-Bréthencourt (Yvelines).
La Queue-en-Brie (Val-de-Marne), vendredi 21 mai. À l’occasion du lancement de la carte interactive des producteurs et de leurs points de vente en Île-de-France, les exploitants des Vergers de Champlain ont présenté leur activité, les panneaux sur les cultures de la cueillette, ainsi que le fonctionnement du QR code, qui permet d’obtenir des informations complémentaires.
Lancement d’une carte interactive des producteurs
Une carte interactive recensant les producteurs franciliens et leurs points de vente a été lancée par la chambre d’Agriculture.
Sophie Bourcier, fondeuse de bronze
Portrait Sophie Bourcier est depuis une quinzaine d’années fondeuse de bronze à Bagneaux-sur-Loing (Seine-et-Marne), où elle a…
Le 21 mai, à Sours. Largeur de la bordure, espèces cultivées sur la parcelle, pourcentage de sol nu, espèces qui la composent et leur quantité, rien n'échappe aux élèves de l'Eplefpa de La Saussaye lors de leur diagnostic.
Les bordures de champs de La Saussaye auscultées
Les élèves des parcours agricoles de l'Eplefpa de Chartres-La Saussaye ont effectué, le 21 mai, un diagnostic complet des…
Publicité