Aller au contenu principal

Débat
Les Alim’engagés débattent sur la politique agricole commune

Jeudi 18 mars a eu lieu le troisième débat des « Alim’engagés ». Le sujet de cette nouvelle édition était la Pac et les envies et besoins des acteurs agricoles et des citoyens.

Depuis le début de l’année, l’Open Agrifood Orléans propose les « Alim’engagés », un événement en ligne qui s’adresse à tous ceux qui souhaitent participer, témoigner, écouter, s’exprimer, débattre, comprendre, s’interroger autour de sujets en lien avec l’alimentation.

Ces échanges se font en présence d’acteurs de la filière agricole, de la distribution, et du monde associatif.

L’objectif de ces débats n’est pas nécessairement de trouver un consensus sur le sujet donné, mais bien de favoriser les échanges et l’émergence d’idées neuves.

Troisième rendez-vous des Alim'engagés

Jeudi 18 mars, de 18 heures à 19 h 30, les Alim’engagés se sont donc réunis une troisième fois afin de parler de la politique agricole commune (Pac). Le débat était baptisé « Quelle politique agricole commune voulons-nous ? ».

Au programme : présentation de la Pac et de son histoire, suivie d’échanges libres entre citoyens et acteurs économiques afin de débattre positivement sur le sujet.

La rencontre était animée par Florence Dupraz, directrice de l’Open Agrifood. Jusqu'à 90 personnes étaient connectées sur la page Facebook de l'Open Agrifood afin de suivre les débats.

Plusieurs citoyens particulièrement intéressés par le sujet étaient présents pour débattre avec les acteurs de la filière.

Philippe Noyau, président de la chambre régionale d'Agriculture Centre-Val de Loire, Emmanuel Vasseneix, président de la Laiterie de Saint-Denis-de-l'Hôtel, Séverine Jeanneau, responsable des relations filière et environnement chez Corteva Agriscience, Jean-Marie Séronie, agroéconomiste indépendant, président de Champs d'avenir et membre de l'Académie d'agriculture de France ainsi que Guillaume Lefort et Stéphane Fautrat, deux agriculteurs, étaient également au rendez-vous.

« Quelle politique agricole commune voulons-nous ? »

Durant cette troisième session des Alim’engagés, la Pac et ses programmations sont largement remises en question.

Emmanuel Vasseneix a notamment pris la parole afin de souligner la problématique des orientations aux limites trop floues.

« La Pac doit définir les grands axes sur lesquels les acteurs alimentaires doivent travailler. Aujourd’hui, les orientations données sont mal définies. Les aides sont données puis retirées pour ensuite être mal données. De plus, les aides sont différentes d’un pays à l’autre. On ne peut pas continuer de jouer avec ces cartes. Les axes politiques doivent être définis. »

De son côté, Philippe Noyau parle de l'Europe dans sa globalité : « Il nous faudrait une Europe sociale, environnementale et fiscale. En harmonisant les aides de la Pac de l’Europe, nous favorisons plus les pays de l’Est que ceux de l’Ouest. Cela peut mettre à mal la Pac. »

+ d’infos

Jusqu’en septembre 2021, une thématique différente sera proposée tous les 3e jeudis du mois. Voici les prochaines éditions : jeudi 22 avril : Les frontières du local : commune, département, région, France ou Europe ? ; jeudi 20 mai : Bien-être animal : à quels renoncements sommes-nous prêts ? ; jeudi 17 juin : Les objectifs de développement durable. Pour participer le jour J, rendez-vous sur la page Facebook de l’Open Agrifood Orléans.
Pour retrouver l'intégralité du débat, c'est ici !

Les plus lus

La Queue-en-Brie (Val-de-Marne), vendredi 21 mai. À l’occasion du lancement de la carte interactive des producteurs et de leurs points de vente en Île-de-France, les exploitants des Vergers de Champlain ont présenté leur activité, les panneaux sur les cultures de la cueillette, ainsi que le fonctionnement du QR code, qui permet d’obtenir des informations complémentaires.
Lancement d’une carte interactive des producteurs
Une carte interactive recensant les producteurs franciliens et leurs points de vente a été lancée par la chambre d’Agriculture.
Pierre Bot (Archives)
Pierre Bot : « Saclay : pas besoin de tuer la ZPNAF pour tuer l'agriculture »
Agriculteur à Saclay (Essonne), Pierre Bot est président de la commission Nouvelles formes d'agriculture et administrateur de la…
Le 21 mai, à Sours. Largeur de la bordure, espèces cultivées sur la parcelle, pourcentage de sol nu, espèces qui la composent et leur quantité, rien n'échappe aux élèves de l'Eplefpa de La Saussaye lors de leur diagnostic.
Les bordures de champs de La Saussaye auscultées
Les élèves des parcours agricoles de l'Eplefpa de Chartres-La Saussaye ont effectué, le 21 mai, un diagnostic complet des…
Le 26 mai, à Châteaudun. Jean-François Carenco est venu partager sa vision de la transition énergétique avec le campus Les Champs du possible.
« Accepter le chant du coq et l’odeur du méthane »
La rencontre économique organisée par le campus dunois Les Champs du possible le 26 mai avait pour thème la transition…
Le gel de début avril a impacté les vignobles romanais (archives).
Un marché international sous tension pour le sauvignon
Le gel a fortement impacté les vignobles romanais. Même si la cave Les Vignerons des coteaux romanais va puiser dans les stocks,…
Le château de Cheverny recevra le salon des vins le week-end des 26 et 27 juin.
L'alliance entre le chocolat de Max Vauché et les vins
Le château de Cheverny accueille, pour la seconde édition, le salon des vins les 26 et 27 juin 2021. Toutes les régions de France…
Publicité