Aller au contenu principal

Débat
Les Alim’engagés débattent sur la politique agricole commune

Jeudi 18 mars a eu lieu le troisième débat des « Alim’engagés ». Le sujet de cette nouvelle édition était la Pac et les envies et besoins des acteurs agricoles et des citoyens.

Depuis le début de l’année, l’Open Agrifood Orléans propose les « Alim’engagés », un événement en ligne qui s’adresse à tous ceux qui souhaitent participer, témoigner, écouter, s’exprimer, débattre, comprendre, s’interroger autour de sujets en lien avec l’alimentation.

Ces échanges se font en présence d’acteurs de la filière agricole, de la distribution, et du monde associatif.

L’objectif de ces débats n’est pas nécessairement de trouver un consensus sur le sujet donné, mais bien de favoriser les échanges et l’émergence d’idées neuves.

Troisième rendez-vous des Alim'engagés

Jeudi 18 mars, de 18 heures à 19 h 30, les Alim’engagés se sont donc réunis une troisième fois afin de parler de la politique agricole commune (Pac). Le débat était baptisé « Quelle politique agricole commune voulons-nous ? ».

Au programme : présentation de la Pac et de son histoire, suivie d’échanges libres entre citoyens et acteurs économiques afin de débattre positivement sur le sujet.

La rencontre était animée par Florence Dupraz, directrice de l’Open Agrifood. Jusqu'à 90 personnes étaient connectées sur la page Facebook de l'Open Agrifood afin de suivre les débats.

Plusieurs citoyens particulièrement intéressés par le sujet étaient présents pour débattre avec les acteurs de la filière.

Philippe Noyau, président de la chambre régionale d'Agriculture Centre-Val de Loire, Emmanuel Vasseneix, président de la Laiterie de Saint-Denis-de-l'Hôtel, Séverine Jeanneau, responsable des relations filière et environnement chez Corteva Agriscience, Jean-Marie Séronie, agroéconomiste indépendant, président de Champs d'avenir et membre de l'Académie d'agriculture de France ainsi que Guillaume Lefort et Stéphane Fautrat, deux agriculteurs, étaient également au rendez-vous.

« Quelle politique agricole commune voulons-nous ? »

Durant cette troisième session des Alim’engagés, la Pac et ses programmations sont largement remises en question.

Emmanuel Vasseneix a notamment pris la parole afin de souligner la problématique des orientations aux limites trop floues.

« La Pac doit définir les grands axes sur lesquels les acteurs alimentaires doivent travailler. Aujourd’hui, les orientations données sont mal définies. Les aides sont données puis retirées pour ensuite être mal données. De plus, les aides sont différentes d’un pays à l’autre. On ne peut pas continuer de jouer avec ces cartes. Les axes politiques doivent être définis. »

De son côté, Philippe Noyau parle de l'Europe dans sa globalité : « Il nous faudrait une Europe sociale, environnementale et fiscale. En harmonisant les aides de la Pac de l’Europe, nous favorisons plus les pays de l’Est que ceux de l’Ouest. Cela peut mettre à mal la Pac. »

+ d’infos

Jusqu’en septembre 2021, une thématique différente sera proposée tous les 3e jeudis du mois. Voici les prochaines éditions : jeudi 22 avril : Les frontières du local : commune, département, région, France ou Europe ? ; jeudi 20 mai : Bien-être animal : à quels renoncements sommes-nous prêts ? ; jeudi 17 juin : Les objectifs de développement durable. Pour participer le jour J, rendez-vous sur la page Facebook de l’Open Agrifood Orléans.
Pour retrouver l'intégralité du débat, c'est ici !
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Case IH : la qualité de récolte à tous les niveaux
La 7250 de Case IH est le modèle du constructeur le plus représenté dans la Marne. Cette moissonneuse, nouvelle génération d’…
Les colzas détruits par la grêle à la suite de l'orage du samedi 4 juin 2022.
Grêle : des centaines d'hectares détruits
Marieke et Dominique, David, Christophe, Nicolas… Pour une vingtaine d'exploitants du sud des Yvelines, la journée du samedi 4 …
En mai 2022 à Villeroy. La famille Codron dans la serre de fraises.
Saveurs fruitées à la Fraiseraie de l’étang
Depuis quatre ans, la famille Codron, à Villeroy, s’est diversifiée dans la production de fraises, et plus récemment de…
En fin de rencontre, les ministres sont repartis avec des fraises de ­l'exploitation Les Marais.
Sécheresse : trois ministres en déplacement dans le Loiret
La Première ministre, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ainsi que le ministre de l'…
L'Ideal 7 bénéficie d'une largeur de 3,50 m au transport même équipée de pneus de 800.
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse "qui tient ses promesses"
« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…
Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, revient sur la saison de fraises vécue par la coopérative qui regroupe vingt-trois exploitants.
Les fortes chaleurs ennemies des fraises
Rencontre avec Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, coopérative qui rassemble 23 exploitants à Fontaines-en-Sologne…
Publicité