Aller au contenu principal

Enseignement
Les apprentis vainqueurs du Challenge régional de prévention MSA

Trente trois jeunes, onze équipes en lice, six départements engagés dans la course. Cent cinquante personnes se sont déplacées le 16 octobre dernier à Bellegarde (Loiret) pour ce challenge organisé par la MSA sur le thème de la prévention. Une première réussie, Jean-Jacques Malet, Maire de Bellegarde, est venu féliciter les participants.

Maryvonne Chevallier, Présidente de l’échelon local Gâtinais-Forêt et Norbert Roblin, Administratreur MSA ont remis les lots aux équipes participantes
Maryvonne Chevallier, Présidente de l’échelon local Gâtinais-Forêt et Norbert Roblin, Administratreur MSA ont remis les lots aux équipes participantes
© MSA

Former les jeunes en amont, les sensibiliser sur l’intérêt et la nécessité d’avoir une démarche de prévention active en relayant aujourd’hui autour d’eux les bonnes pratiques et demain auprès des personnes qu’ils seront amenés à encadrer : tel était l’objectif que la MSA s’était fixée pour ce challenge dédié au secteur aménagements paysagers.

Les équipes ont été jugées sur une épreuve théorique relative à la sécurité, aux techniques professionnelles et à la reconnaissance des essences végétales ainsi que sur quatre épreuves pratiques : débroussaillage, ouverture d’une tranchée à l’aide d’une mini-pelle, secourisme et chargement, déchargement de matériaux dans un camion benne. Le jury était composé d’un professionnel, d’un conseiller en prévention de la MSA ainsi que d’un enseignant. Les trois finalistes vont bénéficier d’un accompagnement technique et financier portant sur un projet de prévention mené en concertation avec un conseiller en prévention MSA. Il s’agit de :

1er place : Centre de Formation pour Apprentis Agricoles de Blois (Loir-et-Cher): 1 500 euros,

2ème place : Centre de Formation pour Apprentis Agricoles de Bellegarde (Loiret) : 1 000 euros,

3ème place : Centre de Formation pour Apprentis Le Subdray (Cher) : 500 euros.

Collaborer pour les évolutions technologiques

Un certain nombre de partenaires ont répondu présents pour organiser des animations à destination des jeunes : la sécurité routière, l’association de prévention en alcoologie et addictologie. Un équipementier a réalisé des démonstrations avec des matériels de la gamme d’outils à batterie, désormais plus silencieux et plus légers et qui peuvent être adaptés à des situations de travail professionnelles. Mme Jacqueline Guillaneuf, responsable du service Prévention à la MSA Berry Touraine, s’est félicitée de la collaboration entre les équipementiers et les conseillers en Prévention des MSA pour le développement d’outils préservant la santé et la sécurité des salariés, notamment en terme de port de charges, de diminution du bruit et des vibrations et d’inhalation des fumées d’échappement. L’intérêt écologique et économique de ces évolutions n’a pas échappé aux entreprises qui ont pu bénéficier d’aides de la MSA pour l’acquisition de ces matériels.

 

Pourquoi déployer une telle action sur cette filière ?

La note de risques prenant en compte la fréquence, la gravité des accidents dénombrés dans ce secteur par rapport au nombre d’heures travaillées « est parmi les plus élevée des professions agricoles » constate Lysiane Chestier, Responsable du service Prévention à la MSA Beauce Cœur de Loire. De plus, les services de la MSA ont noté depuis quelques années un turnover très important dans la profession avec des personnes qui ne sont pas spécialement formées.

Sébastien Bismuth-Kimpe, Directeur Adjoint de la MSA Beauce Cœur de Loire, a affirmé sa volonté « de travailler sur deux axes, les élèves avec ce challenge et les professionnels avec un forum qui se tiendra le 18 décembre prochain à Vierzon ». Ce forum sera dédié aux risques accidents professionnels, travaux en hauteur, zoonoses ainsi qu’aux responsabilités de l’employeur et des salariés qui seront abordées par un avocat spécialisé. Jacques Biet, Directeur Adjoint de la MSA Berry Touraine a souligné la pertinence de cette première édition « régionale » portée par les deux MSA de la région Centre.

Pour toute information sur le forum du 18 décembre, contactez le 02 38 60 55 49

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Dès le redémarrage de l'usine, l'entreprise proposera de multiples produits issus de la transformation du chanvre.
Prête pour un redémarrage au printemps, Gâtichanvre cherche des producteurs
Reprise à l'été 2021 par un agriculteur et entrepreneur eurélien, l'entreprise essonnienne Gâtichanvre devrait redémarrer d'ici…
Le 25 octobre, à Ouarville. Pour Alexandre Besnard, les débuts ont été difficiles mais la fin de saison ouvre de belles perspectives à La Tomate des frères Besnard.
La Tomate des frères Besnard est bien lancée
Pour faire le bilan de la première saison d'activité de La Tomate des frères Besnard, nous rencontrons Alexandre Besnard le 25 …
Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
De g. à d.	: Patrick Langlois, Jean-Marie Fortin, Pierre Coisnon et Sébastien Méry. Tous ont pris la parole pour évoquer le choc énergétique et son impact sur les filières agricoles et alimentaires.
Choc énergétique : les acteurs des filières alimentaires témoignent
Face à la colossale hausse du prix de l’électricité et du gaz, la FNSEA du Loiret a réuni les acteurs des filières alimentaires…
Afin d'offrir un abri à la faune sauvage, Philippine Allard a planté du Sinapis arvensis (moutarde des champs) en bout de champ.
Philippine Allard, cheffe d'exploitation
Agricultrice à Charsonville (Loiret), Philippine Allard veut valoriser la place de la femme dans les exploitations céréalières.
Le broyage de la paille est plus fin qu'avec les broyeurs montés originellement.
Redekop : mieux répartir les pailles et broyer plus fin
Dans notre nouveau dossier Moissonneuses-batteuses, nous proposons un focus (avec vidéo) sur le broyeur du constructeur canadien…
Publicité