Aller au contenu principal

Les céréaliers sévèrement affectés

La publication du revenu agricole 2014 confirme la tendance du terrain : les céréaliers chutent de 44 %.

Le revenu des producteurs de grandes cultures est en baisse de 44 %, selon les statistiques du service spécialisé du ministère de l’agriculture. Le revenu céréalier, de 11 400 euros en 2014 selon le syndicat des grandes cultures Orama, doit inciter les pouvoirs publics à « se remettre en cause ». Orama leur reproche de « fragiliser davantage les exploitations ». « Il faut cesser de discriminer les producteurs de notre secteur dans l’application de la Pac en France ; il faut en finir avec l’accumulation de ces normes inutilement contraignantes ; il faut améliorer de toute urgence le régime du dispositif de la Déduction pour aléas. De la même manière, il faut fixer sans tarder des règles permettant de mettre en oeuvre dans les zones intermédiaires une mesure agroenvironnementale et climatique adaptée », selon un communiqué le 15 décembre.

C’est une baisse moyenne de 5 % qui vient d’être constatée par les comptes de l’agriculture dont la commission nationale se réunissait ce 15 décembre. Selon les données 2014 du Service statistiques du ministère de l’agriculture, la quasi-totalité des orientations économiques voient leur revenu baisser sauf les producteurs de lait, les viticulteurs et éleveurs d’ovins-caprins. Ces données concernent les exploitations moyennes et grandes, c’est-à-dire au « produit brut standard » supérieur à 25 000 euros. Le revenu des producteurs de grandes cultures est en baisse de 44 %. Celui des producteurs de lait progresse de 28 %. En valeur absolue, le revenu moyen des premiers atteindrait 17 500 euros (11 400 pour les seules exploitations céréalières) et celui des seconds 30 100 euros. Le secteur des grandes cultures a été pénalisé par de fortes baisses de prix tandis que ceux du lait ont été en hausse jusqu’au dernier trimestre. De fortes baisses de prix sont redoutées pour le lait en 2015.

Du coup, selon des chiffres calculés par l’Insee, la valeur globale de la production agricole serait en baisse de 1 % en 2014.

Réagissant, dans un communiqué du 15 décembre, à la publication des revenus agricoles 2014, la FNSEA fait le constat d’une « baisse généralisée des revenus en agriculture en repli de 25 % par rapport au trois dernières années », à l’exception de « quelques secteurs qui tirent leur épingle du jeu ». Pour le syndicat majoritaire, il faut, en réaction, « baisser les charges et simplifier les règles » pour restaurer la compétitivité des exploitations, envisager « des solutions assurantielles pour les protéger », et poursuivre le combat engagé sur le « produire et manger français » pour restaurer leurs marges.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité