Aller au contenu principal

Les codeurs se donnent rendez-vous en Eure-et-Loir

Deux concours de création informatique se dérouleront cet automne en Eure-et-Loir. L’un pour la ville, l’autre pour les champs.

Agreen startup réunit un certain nombre de manifestations liées à la création informatique dans la production agricole.

L’automne en Eure-et-Loir fera la part belle aux génies en herbe de l’informatique.

Deux week-ends de codage seront organisés à uen semaine d’écart. L’un à Chartres, du 25 au 27 septembre, autour du thème de la ville connectée : il permettra à plusieurs équipes, formées sur place ou déjà prêtes, de développer, en un temps limité, un projet autour des innovations qui permettront de vivre plus facilement en ville.

L’autre concours est plutôt destiné à la campagne. Il se déroulera les 3 et 4 octobre à Châteaudun. Le principe est le même : des équipes ont deux jours pour développer leur projet autour de l’utilisation des nouvelles technologies dans la production agricole.

Ce week-end s’inscrit dans une série de manifestations similaires regroupées sous le nom d’Agreen startup. Des sessions se sont déjà déroulées durant le Salon de l’agriculture de Paris ou à la Roche-sur-Yon (Vendée).

Un week-end similaire de codage en agriculture avait déjà eu lieu en Eure-et-Loir début juin à La Loupe avec l’école de codage Wild code school. Tous les porteurs de projets peuvent se manifester.

Si le week-end de Châteaudun s’inscrit pleinement dans le campus les Champs du possible, inauguré fin mai, le week-end de Chartres est une préfiguration de la cité de l’innovation que l’agglomération envisage ouvrir en 2016.

Les plus lus

Francis Tremblay
Le maraîcher Francis Tremblay nous a quittés
Le maraîcher francilien Francis Tremblay est décédé le 5 février à l'âge de 62 ans.
Circuits courts : des étudiants en mode projets
Dans le cadre de leur BTS au lycée agricole Sully à Magnanville (Yvelines), vingt-sept étudiants planchent sur les circuits…
Les Graines de mon village d’Ocquerre
Une graineterie, telle est la diversification développée par Hervé et Bruno Gautier, polyculteurs à Ocquerre (Seine-et-Marne).
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
Colza bas GES : une valorisation qui profite aux agriculteurs
Le groupe coopératif Scael a proposé à ses adhérents en 2020, des contrats pour valoriser au mieux du colza certifié bas GES…
MFR de Chaingy : la nouvelle directrice dévoile ses objectifs
Directrice de la MFR de Chaingy (Orléans) depuis septembre 2020, Émilie Gabion nous parle de ses missions au sein de l’…
Publicité