Aller au contenu principal

Les cours de l’agneau bondissent en mars grâce au week-end de Pâques

En mars, les abattages d’agneaux ont atteint 457 000 têtes, soit « une hausse de 29% en têtes, sur un an » et une progression de 23% en poids, selon une note de conjoncture publiée par le ministère de l'Agriculture le 27 avril.

Surtout, après deux années de hausse des cours modérée à l’approche de cette fête chrétienne, les cours ont cette année « ont  nettement progressé à compter de mi-février, dans un contexte de baisse de disponibilités ». La semaine précédant Pâques, les cours avaient ainsi atteint 6,51 €/kg de carcasse, soit un prix au kilo supérieur de 57 centimes à 2017. C’est un positionnement différent de la fête de Pâques dans le calendrier « mi-avril en 2017 et le 1er week-end davril en 2018 » qui explique, selon Agreste, que la hausse « a été très marquée cette année ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Baisse attendue du résultat des exploitations en 2020
Le CERFrance alliance Centre a livré les chiffres de son panorama des exploitations euréliennes. Rencontre avec son directeur,…
Pa'dou, ou la patate douce acclimatée en Eure-et-Loir
Séverine et Rodolphe Pichard, installés sur leur ferme de Louasville, sont à l'origine de l'introduction de la culture de la…
« Nos décideurs se fichent de nous  ! »
Betteravier à Villexanton (Loir-et-Cher) pour le compte de Tereos, Bertrand Menon accuse une perte de rendement de 50  % à cause…
Le Gaec Perron est équipé d’un robot de traite depuis 2013. Celui-ci sera renouvelé en 2021.
Julien Perron, éleveur-multiplicateur
Installé en Gaec à Sainte-Anne (Loir-et-Cher), Julien Perron produit du lait de vache et multiplie des semences certifiées de…
Benjamin Demailly, nouveau président du PNR du Vexin français
Benjamin Demailly, 26 ans, vient de prendre la présidence du Parc naturel régional (PNR) du Vexin français. Portrait.
Publicité