Aller au contenu principal

Les élus demandent de la clarté au gouvernement

Les ministres Jacqueline Gourault et Marc Fesneau ont rencontré des élus le 12 octobre à Blois. Deux projets de lois relatifs aux collectivités locales ont alimenté les discussions.

Respectivement ministres de la Cohésion des Territoires et des Relations avec le Parlement, Jacqueline Gourault et Marc Fesneau étaient en visite à Blois le 12 octobre.

À la préfecture du Loir-et-Cher et en visioconférence depuis les cinq autres préfectures de la région, les deux membres du gouvernement ont rencontré les élus locaux. Les échanges ont porté sur le projet de loi organique relatif à l’Expérimentation par les collectivités territoriales et sur le projet de loi Décentralisation, différenciation et déconcentration (3D).

Le premier texte sera débattu au Sénat le 2 novembre prochain et devrait passer à l’Assemblée nationale avant les élections régionales et départementales de mars 2021. Le second texte sera présenté en conseil des ministres avant la fin de l’année et sera examiné par l’Assemblée nationale au premier semestre 2021.

«  La loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République, NDLR) a donné des capacités d’action aux collectivités locales pour l’agriculture et le tourisme. Profitons du projet de loi 3D pour clarifier les compétences  ! Mais il faut accepter que certaines d’entre elles soient partagées en faisant preuve d’intelligence  », a déclaré Jacqueline Gourault.

De poursuivre  : «  Les élus locaux sont attachés au foncier bâti. Mais il faut poser le débat de la consommation des terres agricoles.  »

La tonalité du discours de Marc Fesneau était similaire  : «  La loi NOTRe a remplacé la centralisation nationale par une centralisation locale (grandes régions et intercommunalités). Pourtant, l’objectif était de clarifier les compétences.

C’est l’enjeu du projet de loi 3D.  » Le ministre a évoqué la fiscalité des collectivités locales  : «  La dynamique de leurs recettes repose sur une consommation du foncier. Or il faut être économe de celui-ci. L’enjeu  : trouver un équilibre entre développement des villes et agriculture.  »

Jacqueline Gourault a également abordé le sujet  : «  Selon une tradition française, l’autonomie financière passe par la capacité à lever l’impôt. Aujourd’hui, l’État finance les collectivités locales en transférant une partie des recettes de la TVA. Celle-ci est un impôt dynamique. Nous devons différencier autonomie fiscale et autonomie financière.  »

Par ailleurs, la représentante du gouvernement a parlé de la santé  : «  Nous avons mis fin au numerus clausus. Il fallait le faire mais les effets ne sont pas immédiats.  »

La ministre de la Cohésion des Territoires a conclu  : «  Les élus locaux ne demandent pas un big-bang  ! Nous restons sur l’organisation actuelle mais avec des facilités d’action.  »

Olivier Joly

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Le 16 novembre, à Chartres. Les Universités du soir de la Chambre sur la certification HVE ont été retransmises en direct sur Youtube.
La certification HVE fait le plein
La chambre d'Agriculture a consacré, le 16 novembre, ses 28es Universités du soir au thème de la certification HVE en grandes…
Pa'dou, ou la patate douce acclimatée en Eure-et-Loir
Séverine et Rodolphe Pichard, installés sur leur ferme de Louasville, sont à l'origine de l'introduction de la culture de la…
Charlin Hallouin : « J’aime tester en mesurant les risques	».
Charlin Hallouin, céréalier et producteur d’oléagineux
Installé en grandes cultures à Danzé, Charlin Hallouin produit des céréales et des oléagineux. Le président de JA 41 fabrique son…
Betteraves : des solutions en perspective
Le syndicat betteravier régional a tenu son assemblée générale le 19 novembre. L'occasion pour Alexandre Pelé, président de la…
Le Gaec Perron est équipé d’un robot de traite depuis 2013. Celui-ci sera renouvelé en 2021.
Julien Perron, éleveur-multiplicateur
Installé en Gaec à Sainte-Anne (Loir-et-Cher), Julien Perron produit du lait de vache et multiplie des semences certifiées de…
Publicité