Aller au contenu principal

Yvelines
Les étudiants d'AgroParisTech bloquent le campus de Grignon

Les étudiants de 1e année d'AgroParisTech bloquent le campus de Grignon. Ils s'opposent au processus de vente lancé par l'État.

« Artificialiser plutôt que préserver ? », « Crime contre la biodiversité », « Patrimoine en danger », « Sauver 200 ans d'histoire ». Depuis le 15 mars, les étudiants de première année d'AgroParisTech ont criblé le campus de Grignon (Yvelines) de ces banderoles aux messages alarmistes et bloquent l'intégralité du site.

Ils sont près de deux cents à se relayer sur place et s'opposent au processus de vente engagé par l'État depuis 2015 et qui doit aboutir ce vendredi 26 mars.

Quatre projets sont encore en lice dont deux portés par des promoteurs immobiliers privés. Et ça, les étudiants s'y opposent farouchement.

« En 2015, AgroParisTech a décidé de rejoindre d'autres écoles d'ingénieurs sur le plateau de Saclay (Essonne). La vente de Grignon a donc été décidée », racontent Thomas, Yseult et Boris, étudiants de première année.

« Il n'y a eu aucune concertation avec les étudiants, les chercheurs et les professeurs. Aujourd'hui, on se retrouve avec des projets qui mettent en danger l'histoire du site, qui porte atteinte à sa biodiversité et à son potentiel agronomique et environnemental. »

Car le domaine de Grignon, c'est près de 300 hectares dont 120 hectares de terres agricoles d'une grande richesse où sont menées d'innombrables expérimentations, un château style Louis XIII, un centre de recherches dans les domaines de l'agriculture, de l'alimentation et de l'environnement et des archives qui remontent jusqu'en 1826, date de la création de cette école, la plus ancienne école d'agronomie d'Europe.

Grignon

Les étudiants demandent donc que l'échéance du 26 mars soit suspendue et que les conditions de la vente soient revues « en intégrant des critères environnementaux et sociaux et pas seulement des critères économiques », précise Charlotte, étudiante de première année.

Ils demandent aussi à avoir des informations sur la composition du jury qui doit délibérer.

Vendredi 19 mars, une délégation d'étudiants a pu s'entretenir en visioconférence avec le cabinet du ministre de l'Agriculture mais les étudiants demandent un rendez-vous avec le ministre lui-même, Julien Denormandie, ancien élève d'AgroParisTech.

Depuis le 22 mars, les étudiants de première année sont rejoints par des chercheurs, des professeurs ainsi que par des habitants de Grignon. Un sit-in a été organisé le 22 mars devant le site ainsi que devant le site parisien de Claude-Bernard.

Les manifestants se disent plus déterminés que jamais à se faire entendre.

Le projet de Grignon 2026

Parmi les acquéreurs potentiels, l'un d'entre eux trouve grâce auprès des étudiants. C'est celui porté par l'association Grignon 2000 et la communauté de communes Cœur d'Yvelines sous le nom Grignon 2026. Le projet prévoit de conserver l'identité du site pour en faire un lieu d'échanges, de rencontres et de débats (création d'un centre d'information sur la forêt, séminaires, colloques, expositions, ouverture d'un incubateur de startup agrotech et greentech, hébergement de laboratoires de pointe…).

Les plus lus

La Queue-en-Brie (Val-de-Marne), vendredi 21 mai. À l’occasion du lancement de la carte interactive des producteurs et de leurs points de vente en Île-de-France, les exploitants des Vergers de Champlain ont présenté leur activité, les panneaux sur les cultures de la cueillette, ainsi que le fonctionnement du QR code, qui permet d’obtenir des informations complémentaires.
Lancement d’une carte interactive des producteurs
Une carte interactive recensant les producteurs franciliens et leurs points de vente a été lancée par la chambre d’Agriculture.
Pierre Bot (Archives)
Pierre Bot : « Saclay : pas besoin de tuer la ZPNAF pour tuer l'agriculture »
Agriculteur à Saclay (Essonne), Pierre Bot est président de la commission Nouvelles formes d'agriculture et administrateur de la…
Le 21 mai, à Sours. Largeur de la bordure, espèces cultivées sur la parcelle, pourcentage de sol nu, espèces qui la composent et leur quantité, rien n'échappe aux élèves de l'Eplefpa de La Saussaye lors de leur diagnostic.
Les bordures de champs de La Saussaye auscultées
Les élèves des parcours agricoles de l'Eplefpa de Chartres-La Saussaye ont effectué, le 21 mai, un diagnostic complet des…
Le 26 mai, à Châteaudun. Jean-François Carenco est venu partager sa vision de la transition énergétique avec le campus Les Champs du possible.
« Accepter le chant du coq et l’odeur du méthane »
La rencontre économique organisée par le campus dunois Les Champs du possible le 26 mai avait pour thème la transition…
Le château de Cheverny recevra le salon des vins le week-end des 26 et 27 juin.
L'alliance entre le chocolat de Max Vauché et les vins
Le château de Cheverny accueille, pour la seconde édition, le salon des vins les 26 et 27 juin 2021. Toutes les régions de France…
Le gel de début avril a impacté les vignobles romanais (archives).
Un marché international sous tension pour le sauvignon
Le gel a fortement impacté les vignobles romanais. Même si la cave Les Vignerons des coteaux romanais va puiser dans les stocks,…
Publicité