Aller au contenu principal

Les fortes précipitations touchent les cultures

Comme une grande partie de la France, le Loir-et-Cher a été touché par de fortes précipitations en début de semaine dernière.

Le 1er juin, à Vineuil. Des parcelles ont été inondées à certains endroits.
Le 1er juin, à Vineuil. Des parcelles ont été inondées à certains endroits.

Les fortes précipitations qu’a connu le Loir-et-Cher entre le samedi 28 mai au soir et le 31 mai ont entraîné des inondations et de nombreuses perturbations sur l’ensemble du département.

Celui-ci, et plus largement la France, a fait face à un événement plutôt inédit à cette époque de l’année. En 2015, le Loir-et-Cher avait connu 100 mm en une journée mais au début du mois de mai.

Cette situation a évidemment touché les légumes, l’herbe et les cultures.

En légumes, pour les parcelles inondées, il est trop tôt pour évaluer les conséquences sur le développement des plantes : cela dépendra de la météo à venir et des types de sol.

« Il y a un fort risque de développement du mildiou sur les pommes de terre ou les oignons, notamment. Les nouvelles implantations de légumes, comme le poireau, sont bloquées. Pour l’asperge verte, cette situation complique la récolte. Nous sommes dans une situation plutôt inquiétante », souligne le conseiller de la chambre d’Agriculture, Christophe Fleurance.

Pour les cultures en place, il est constaté des céréales versées qui seront handicapées pour nourrir les épis.

L’absence de soleil pourrait aussi avoir un effet sur la fécondation.

Certaines parcelles déjà semées de cultures de printemps sont noyées. « Un maïs ou un tournesol qui est cinq ou six jours sous l’eau ne s’en remet pas. Il y aura des trous dans certaines parcelles », explique Dominique Descoureaux, chef du pôle grande cultures.

Pour les cultures de printemps qui n’ont pas encore été semées — elles représentent 5 % dans le Perche et 20 % en Sologne —, la question du semis se pose. « Sur le maïs, on va handicaper le potentiel de rendement avec un semis tardif. »

Alors qu’à mi-mars, on constatait une avance de trois semaines, depuis avril avec le temps humide et l’absence de chaleur, les cultures ont aujourd’hui deux semaines de retard.

Pour le moment, il n’y a rien d‘autre à faire qu’attendre que l’eau se retire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Le 11 avril, à Amilly. La co-associée de Jump Chartres 28, Mathilde Nodier, et le co-gérant du site de méthanisation Theuvy Biogaz, Jean-Baptiste Gouin (au c.), ont signé sous l'égide du délégué territorial de GRDF, Jean-Michel Vappereau, un partenariat pour valoriser le fumier équin.
Du fumier de cheval pour le méthaniseur
Le site de méthanisation Theuvy biogaz et le centre équestre Jump Chartres 28 ont signé le 11 avril à Amilly une convention…
La Chapelle-la-Reine, jeudi 25 avril. Augustin Vecten au milieu de l'aspergeraie. En conditions optimales, une asperge peut prendre 7 cm /jour.

Les asperges de la ferme des 4 vents
La récolte des asperges a débuté lentement en raison de la fraîcheur des températures. Rencontre avec Augustin Vecten, producteur…
Véritable figure du syndicalisme francilien, Patrick Dezobry est décédé dans la nuit du 24 au 25 avril à l'aube de ses 69 ans.
Décès de Patrick Dezobry : le vibrant hommage de toute une profession
Très engagé pour la profession depuis de longues années, Patrick Dezobry est décédé dans la nuit du 24 au 25 avril à l'aube…
Damien Greffin, président de la FDSEA Île-de-France, introduit l'assemblée générale.
AG FDSEA Île-de-France : salle comble et riches échanges
Mardi 30 avril a eu lieu l'assemblée générale de la FDSEA Île-de-France à Louveciennes (Yvelines).Durant la matinée, les…
La matinée s'est poursuivie par la visite guidée du site, ici par Christophe Hillairet, l'un des six associés, président de la chambre d'Agriculture de région Île-de-France.
Le méthaniseur de Sonchamp inauguré dans les Yvelines
Vendredi 19 avril a eu lieu l'inauguration du méthaniseur de Sonchamp sur la ferme de Luc Janottin, à Renonvilliers (…
Éric Delorme est l'actuel président de la Cuma des Vieilles charrues.
Les Vieilles charrues, une nouvelle Cuma dans le Loiret
Depuis le début de l’année, deux nouvelles Cuma se sont formées dans le Loiret, dont celle présidée par Éric Delorme et baptisée…
Publicité