Aller au contenu principal

Les Grecs achètent toujours la viande… avec des valises d’argent liquide

Les valises de billet ont repris du service pour payer les achats de viande en France par les Grecs, comme l’explique Serge Fargeot, directeur général d’Arcadie Sud-Ouest, en Dordogne, dans une interview sur France Bleu, le 15 juillet.

Deux transactions de ce type auraient déjà eu lieu en juillet. «On a un agent sur place qui récupère le liquide, après il faut le transférer et c'est très compliqué», explique Serge Fargeot. Il reconnaît que «si les banques ne peuvent plus faire les virements internationaux, je ne vois pas comment le commerce avec la Grèce va pouvoir se pérenniser». Les virements bancaires de la Grèce vers l’étranger sont encore impossibles, bloquant les échanges. Près de 800 tonnes de jeunes bovins sont exportés vers la Grèce, chaque semaine par l’établissement (8% du chiffre d’affaires). «C'est le deuxième débouché après l'Italie», livre t-il à Agra Presse. «Pour l’instant personne n’a trouvé d’autres débouchés», au point que les animaux restent stockés en ferme. Il parle d’«un effet d’annonce» au sujet des banques grecques qui ne réouvrent toujours pas.

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
Pauline Amisse, équithérapeute
D'abord assistante sociale et cavalière depuis l'enfance, Pauline Amisse a rapproché ses deux mondes pour devenir équithérapeute.
Un tracteur New Holland pour les stagiaires de La Saussaye
Le groupe Lecoq prête un tracteur New Holland T7 aux stagiaires en CQP* et aux apprentis de l'Eplefpa de La Saussaye.
« Un véritable coup du sort pour les betteraves »
Depuis mardi 6 avril, le téléphone du président de la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) en Centre-Val de…
Publicité